mardi, mai 21, 2024
More

    Gabon : Dr. Guy Patrick Obiang Ndong dément la rumeur sur l’existence de cas d’ébola 

    les plus consultés

    Suite à la rumeur persistante faisant état d’un cas de fièvre ébola hospitalisé dans l’une des structures sanitaires de Libreville, le ministre de la Santé et des Affaires sociales, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, a tenu, via son service de communication, à rassurer. 

    « Depuis deux (02) jours, une rumeur persistante fait état d’un cas de fièvre Ebola hospitalisé dans une structure sanitaire de Libreville. Selon celle-ci, ce malade viendrait de la province du Woleu-Ntem et aurait rejoint Libreville dans un transport en commun. Le Ministère de la santé et des affaires sociales tient à démentir formellement cette information et condamne avec vigueur la diffusion de ce type d’allégations dont l’unique objectif est de semer la panique au sein de la population », a expliqué le ministère de la Santé.

    Dans le même élan, le membre du gouvernement a tenu à rassurer la population qu’à ce jour, il n’existe aucune notification de cas de maladie à virus Marburg, encore moins Ebola, sur l’ensemble du territoire national. Et ce, contrairement aux nombreuses rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, notamment WhatsApp où des audios font même état d’un décès à l’hôpital militaire.

    Ce qu’il faut dire, c’est que depuis la découverte de quelques cas d’ébola en Guinée Équatoriale, toutes les régions sanitaires ont été mises en état d’alerte au Gabon par les autorités. Pour protéger les populations, le gouvernement a accordé une attention toute particulière à la surveillance sanitaire de la frontière Nord.

    « Face à la recrudescence des fake news et autres infodemies, le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales invite la population à faire preuve de vigilance et de prudence, et communiquera régulièrement sur tout éventuel changement de la situation épidémiologique dans notre pays », conclut le ministère de la Santé.

    Pour rappel, le virus Ébola se transmet entre humains par contacts directs ou étroits. Sa contamination passe par les « fluides corporels » d’un malade, notamment le sang, les vomissures, la matière fécale, pour ne citer que ceux-là. S’il est moins contagieux que de nombreuses maladies virales, il n’en demeure pas moins qu’il est plus redoutable. Avec un taux de mortalité situé entre 40% et 70% pour les récentes épidémies en République démocratique du Congo (RDC), selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

    Gageons que ces rumeurs ne soient pas fondées ou que les dispositions prises par le gouvernement soient aussi efficaces que celles prises contre le Covid-19. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x