samedi, avril 13, 2024
More

    Gabon : l’action gouvernementale désormais évaluée chaque 100 jours ?

    les plus consultés

    L’inefficacité et l’incompétence de certains de ses Premiers ministres auraient visiblement conduit le chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, à un changement soudain de paradigme. Après avoir déjà frappé du poing sur la table auparavant, le président de la République veut désormais contrôler l’action du gouvernement tous les 100 jours.

    En tout cas, le Chef de l’Etat semble avoir tiré les leçons du passage infructueux de ces derniers chefs du gouvernement et surtout réalisé que pour voir un jour les promesses grandioses contenues dans son projet de société se matérialiser, il devrait se montrer ferme et prôner une culture du résultat à tous les niveaux. 

    C’est du moins le message qu’il laisse entrevoir depuis hier, après avoir exigé à son dernier Premier ministre de son mandat en cours, Alain-Claude Bilie-By-Nze, de lui fournir le rapport de ses 100 premiers jours d’actions à la tête de son gouvernement. Sans manquer de donner également ses orientations pour les 100 prochains jours. « Le Chef de l’Etat a rappelé en effet que 2023, bien qu’étant une année électorale, doit pleinement être mise à profit sur le plan de l’action publique », lit-on dans le communiqué de la présidence de la République.

    En effet, c’est ce mercredi 3 mai 2023 qu’Alain-Claude Bilie-By-Nze a remis au président gabonais son rapport d’étape justifiant au passage les résultats engrangés par ses décisions depuis sa nomination le 9 janvier dernier. 

    Audience accordée au Premier ministre Alain-Claude Bilie-By-Nze par le président de la République, Ali Bongo Ondimba.

    Si par le passé, plusieurs projets avaient été financés, mais jamais livrés, tout porte à croire qu’Ali Bongo Ondimba sera désormais méticuleux et surveillera dorénavant leur évolution à la loupe. Pour preuve, lors de leur entretien, le président de la République a renvoyé son Premier ministre à une exécution plus soutenue et concrète de ses priorités.

    Parmi les orientations données par le Chef de l’Etat, figurent notamment, outre la préparation des élections, l’intensification de la lutte contre la vie chère, l’accélération des nombreux chantiers d’infrastructures, la poursuite de l’amélioration de la desserte en eau et en électricité, la création d’emploi, l’approfondissement des réformes sociales, ainsi qu’un effort spécifique en matière d’éducation et de santé.

    « Il ne doit y avoir aucun temps mort dans l’action du Gouvernement », a-t-il martelé à son Premier ministre Alain-Claude Bilie-By-Nze.

    Gageons que ce ne soit pas juste un coup de communication politique, à moins de 5 mois de la présidentielle.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x