mardi, février 20, 2024
More

    Gabon : le CHU d’Owendo opère gratuitement du 5 au 9 juin les personnes atteintes de cataracte

    les plus consultés

    La Société gabonaise d’ophtalmologie, en collaboration avec les Fondation Christine Bahati et la Fondation Elena Barraquer, a lancé depuis ce lundi 5 juin au Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Owendo, une campagne d’opérations chirurgicales gratuites à la faveur de toute personne atteinte de la cataracte.

    L’initiative qui vise à garantir l’accès aux soins ophtalmologiques aux personnes les plus vulnérables atteintes de la maladie de la cataracte prendra fin le  9 juin 2023. Les patients retenus pour cette campagne se sont fait enregistrer depuis le 23 mai dernier.

    Les consultations et les interventions seront effectuées par des professionnels de la santé qualifiés et expérimentés. Cette campagne permettra également une remise à niveau des ophtalmologues gabonais.

    Selon la directrice générale du CHU d’Owendo, Élise Eyang Obame, « cette activité rentre en phase avec la politique sanitaire nationale prônée par le président Ali Bongo Ondimba qui prône des soins de qualité pour toutes les couches sociales de la société gabonaise« . 

    « Nous avons démarré depuis la semaine passée une campagne de recrutement et d’identification des patients souffrant de la cataracte. Cette campagne va se poursuivre jusqu’à mardi prochain, afin de permettre à nos équipes de disposer à temps réel des données exactes sur les personnes éligibles ou admises à ces interventions », a déclaré Gaspard Kitoko, porte-parole de la Fondation Christine Bahati.

    La cataracte est une opacification de tout le cristallin ou d’une partie de celui-ci, altérant la vision et responsable d’une diminution de la qualité de la vue. Elle peut apparaître dans un œil mais en général, elle affecte les deux yeux. La cataracte se caractérise par une perte progressive de la vision qui, le plus souvent, affecte d’abord la vision de loin. 

    Elle apparaît avec l’âge et touche plus de la moitié des personnes âgées de plus de 65 ans, et plus des deux tiers de celles de plus de 75 ans, indépendamment du sexe. Lorsqu’elle n’est pas traitée, la cataracte s’aggrave progressivement. Le cristallin devient de plus en plus opaque et la personne finit par perdre complètement la vue.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x