Gabon : un nouvel emprunt obligataire de 175 milliards de fcfa en perspective

LE COFFRET

En dépit de la charge immense que représente à fin mars le stock de la dette publique pour notre économie, le gouvernement devrait souscrire dans les semaines à venir, un nouvel emprunt obligataire. D’une maturité de six ans, cette nouvelle opération devrait porter sur un montant de 175 milliards de fcfa et devrait être sécurisée par l’entremise de la société Emrald Securities Services Bourse (ESS Bourse), chef de file principal, mais aussi par Africa Bright Securities et Bgfi Bourse.

6864,6 milliards de fcfa. C’est le montant que représente à fin mars 2022, le stock de la dette publique gabonaise. En hausse de 6,8% selon les données du ministère de l’économie, cet encours devrait connaître une nouvelle envolée dans les semaines à venir, puisque le gouvernement s’apprête une nouvelle fois à faire appel aux investisseurs régionaux pour une levée de fonds qui devrait à minima, représenter la coquette somme de 175 milliards de fcfa.

En effet, pilotée par la société Emrald Securities Services Bourse (ESS Bourse), chef de file principal, mais également par Africa Bright Securities et Bgfi Bourse, ce nouvel emprunt obligataire dénommé « EOG 6,25% NET 2022–2028 », devrait une nouvelle fois accentuer la croissance de l’encours de la dette publique. Et pour cause, alors que le gouvernement qui s’était fixé comme objectif prioritaire de le réduire à moyen terme, peine à mobiliser les fonds nécessaires pour son règlement. 

« Notre choix est une conséquence de la réussite du dernier emprunt obligataire du Gabon « EOG 6% NET 2021-2026 » réalisé par ESS Bourse et qui s’est clôturé avec succès à hauteur de 188,82 milliards de FCFA (au lieu de 175 milliards XAF attendus) », confient des responsables chez Emrald Securities Services (ESS) à Financial Afrik. C’est ainsi qu’un mandat d’arrangement et de Chef de file principal a été conclu entre l’Etat gabonais et ESS Bourse.

En revanche, avançant à reculons comme en témoigne les 138 milliards de fcfa réglés entre janvier et mars, pour une mobilisation de près de 142 milliards de fcfa sur la même période, ce gouvernement qui en plus, peine à contenir un inquiétant niveau d’inflation, devrait donc une nouvelle fois accentuer la pression sur notre économie. Une pression qu’il semble refuser de supporter, au regard du niveau actuel des dépenses de fonctionnement, qui a fin mars ont été exécutées à hauteur de 259,8 milliards de fcfa, soit un taux de réalisation de 22,4% pour une hausse de 17,3%.

Pour rappel, ESS Bourse est un groupe financier multi-métiers fondé par Christian Din Dika, dont les principaux métiers exercés sont le conseil financier, l’intermédiation financière, la tenue et la gestion de comptes et la gestion d’actifs et de patrimoine.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Culture/Nuit Des Talents : comme un air de pré-campagne ?

16 ans après la disparition des Balafon Gabon Music, les acteurs culturels ont à nouveau eu droit à une...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x