samedi, juin 22, 2024
More

    La gratuité des frais de scolarité et d’inscription ne concerne que les élèves orientés par l’État 

    les plus consultés

    Après l’annonce de la gratuité des frais de scolarité et d’inscription par les autorités de la transition, une confusion règne dans les établissements nourris par les parents qui y voient une aubaine en ces temps difficiles. Pour mettre un terme à cette situation et éclairer le grand nombre, le ministre de l’Éducation nationale, Camélia Ntoutoume Leclercq, a expliqué que la mesure ne concernait que les élèves orientés par l’État dans les établissements confessionnels et privés laïcs d’utilité publique.

    « La décision qui a été prise par le président du CTRI, c’est la gratuité des frais d’inscription et de réinscription. Ça concerne les établissements publics. Au niveau du confessionnel, uniquement les enfants qui ont été orientés par l’État. Et ses enfants qui sont orientés par l’État vers les confessions religieuses, nous prenons également en charge les frais d’écolage. Ces frais d’écolage incluent les frais de scolarité, mais pour les enfants orientés par l’État », a expliqué Camélia Ntoutoume Leclercq. 

    « Les parents qui eux-mêmes ont refusé l’orientation du ministère de l’Éducation nationale, et bien c’est à leurs charges les frais d’inscription et les frais de scolarité de leurs enfants », a-t-elle martelé. 

    La précision vient mettre fin à une polémique vaines attisée par des parents qui voyaient leur charge significativement diminuer ou être soldée par le gouvernement. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x