Le Billet sarcastique : par pudeur, rendez votre tablier!

LE COFFRET

Dans un billet quasi-quotidien, Serge Abslow analyse avec beaucoup de sarcasme les faits de société et les évènements qui chamboulent la vie du Gabonais dans son pays. Le billet du jour est un appel à la démission du ministre des Transports Brice Constant Paillat, suite au tragique naufrage du 09 mars dernier qui a déjà fait, à ce jour, 21 morts. Lecture en dix (10) points.

1. Monsieur le ministre des Transports (Brice Constant Paillat, ndlr), votre activisme qui ressemble à un naufragé perdu en haute mer – quelle ironie ? – devient insupportable, inélégant et inutile. Vos arguties lors de vos pseudos-réunions de crise et vos conférences de presse qui s’en suivent, sont devenues insensées et dérangeantes.

2. Même vos amis du gouvernement qui ont voulu faire jouer la carte de la solidarité envers vous, s’en trouvent aujourd’hui gênés. Rendez-leur leur sérénité, car votre ligne de défense n’est plus soutenable et frise le ridicule. Tous les Gabonais, même le PM (Premier ministre, ndlr) qui vous a désavoué à demi-mot, savent que vous avez une part de responsabilité dans ce drame.

3. S’il vous reste encore un brin de dignité et d’humanité, vous devez arrêter de fuir vos responsabilités et les affronter comme un homme de bon sens et de bonne foi. Votre entêtement à essayer de faire croire que tout vous est passé par dessus, est une insulte à notre intelligence et à la mémoire de nos morts.

4. Vos collaborateurs qui ont été suspendus de leurs fonctions ne sont encore coupables de rien jusqu’à preuve du contraire. Mais c’est leur responsabilité administrative et non pénale qui est engagée. Ils n’ont été ni meilleurs ni plus mauvais que vous à leur tâche, mais ils ont le malheur d’être un maillon d’une chaîne qui n’aurait jamais dû rompre.

5. Mais elle a rompu ! Pourquoi seraient-ils plus responsables que vous, leur patron ? Sauf à nous dire que vous n’aviez aucune autorité sur eux. Êtes-vous sérieux ? Ce serait d’ailleurs pire de le faire croire. Car cela démontrerait que vous n’êtes pas à votre place. Et c’est d’ailleurs le sentiment le plus largement partagé par les Gabonais.

6. En décembre 2023, ça fera 3 ans que vous êtes à ce poste et jamais le secteur des transports n’a été aussi sinistré. La route tue tous les jours, le train déraille partout, la navigation aérienne est devenue hors de portée du Gabonais lambda. Et voilà que la navigation maritime, seul mode accessible, dévoile aussi son horrible revers. Les Gabonais y risquent quotidiennement leur vie.

7. Qu’avez-vous donc fait à votre poste depuis tout ce temps pour que vous osiez ainsi vous accrocher en ces heures tragiques et hautement dramatiques ? Au nom de quoi seriez-vous le Gabonais le plus apte à rester à votre poste dans la pire conjoncture que votre ministère ait connue ? Le comble c’est que vous étiez déjà en charge des transports durant le crash de Gabon Express.

8. Que vous faut-il pour en tirer les conséquences ? Un peu de pudeur pardi ! Même si l’honneur est devenu une valeur rare dans ce pays, réhabilitez-la par un dernier sursaut patriotique ! Rendez-hommage à tous ces morts en reconnaissant que votre rôle de ministre vous engage à minima. Vous ne pouvez pas continuer à faire comme si de rien n’était.

9. Il paraît que vous parlez de réaliser des audits du secteur ? Mais on hallucine ! Pourquoi ne l’avez-vous pas fait depuis que vous êtes là ? Et voulez-vous le faire en étant vous-même juge et partie ? Ça devient ridicule et ça rabaisse notre pays aux yeux du monde qui se demande ahuri, pourquoi les gens sont morts si facilement et si gratuitement ?

10. Pour peu que le tiers de ce qui arrive au Gabon se produise ailleurs, les autres rendent leur tablier. C’est à la fois un devoir moral et un acte de courage de ne pas se dérober devant ses responsabilités. Démissionnez, cher Monsieur Brice Constant Paillat ! Quitte à faire de la prison. Vous rappelleriez au moins à vos collègues que les hautes fonctions d’Etat renferment un revers qui peut s’avérer brutal si on y baisse la garde.

Sarcastiquement vôtre !

Serge Abslow 

Chroniqueur 

#PourLaMémoireDeCeuxQuiSontMorts

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Glory Holes Ohio Glory Hole Now!

Looking for excitement and fun with glory holes? A glory hole can be a hip-size, fist-size opening, that...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x