lundi, mai 27, 2024
More

    Le Gabon se lance à la recherche d’un modèle de ville durable 

    les plus consultés

    Un concours dédié aux architectes sera, dans un avenir proche, organisé par les autorités gabonaises en vue de se doter d’un modèle de ville écologique qui sera adopté sur l’ensemble du territoire national. 

    L’annonce a été faite le 19 avril dernier à l’issue de la signature d’un accord entre l’administrateur-directeur général de la Façade maritime du champ triomphal (FMCT), Emmanuel Edane et le président de l’Ordre gabonais des architectes (OGA), Erick Mauro, qui se sont accordé à mener conjointement une réflexion sur le modèle de ville durable à adopter.

    L’accord-cadre pour la construction des bâtiments durables au Gabon a eu lieu à la Sablière. Il vise à trouver des stratégies pour construire durablement au Gabon, avec l’utilisation d’un cahier de charge afin de mettre fin aux constructions anarchiques dans le pays.

    « Ils ont besoin d’être sollicités, intégrés dans la réflexion de la ville de demain et nous avons aussi besoin de définir quels sont nos objectifs, quels sont les objectifs de la Baie des rois. À travers cet accord-cadre, nous allons pouvoir les solliciter sur la réflexion, sur comment construire durablement à Libreville. Mais la réponse, c’est comment construire à l’image de notre culture, à l’image des matériaux locaux, de l’impact sur la chaîne de valeur et sur la création d’emplois et l’impact économique », a indiqué Emmanuel Edane.

    Selon l’administrateur-directeur général de la FMCT, à travers le concours qui va être lancé sous forme de partenariat avec l’OGA, il faut que la construction traduise la culture, l’image, l’histoire du pays. 

    « Il faut qu’elle réponde aussi à l’ambiance tropicale, équatoriale, à la gestion de la pluie, la gestion de l’humidité, de la forêt. C’est toutes ses réponses qui doivent pouvoir être apportées. Il ne faut pas que ce soit un essai sur effectivement une fois, mais c’est un travail de long terme. Car Libreville va absorber dans les années à venir plusieurs habitants, il faut dérégler les problèmes en cours et pouvoir proposer de nouvelles zones d’aménagement », a-t-il expliqué.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x