mardi, mai 21, 2024
More

    Naufrage de l’Esther miracle : Gabon Première en flagrant délit de manipulation de l’opinion publique, selon Georges Mpaga 

    les plus consultés

    C’est ce que déclare la société civile à travers la voix de Georges Mpaga, président exécutif national du Réseau des organisations libres du Gabon (Rolbg) dans un communiqué publié ce mardi 28 mars 2023. Sur les 3 millions de fcfa remis à chaque famille des naufragés du navire Esther Miracle, le défenseur des droits de l’Homme tient à recadrer les choses. Lecture.

    « Mise au point de la société civile par rapport à l’argent que les rescapés touche depuis ce lundi 27 mars 2023 au trésor public de Libreville et à compter de ce mardi 28 mars 2023 à la trésorerie provinciale de Port-Gentil.

    Contrairement à la propagande mensongère et inacceptable véhiculée par la chaîne de télévision nationale Gabon Première, un média d’État au service de la désinformation et de la manipulation de l’information au profit d’un régime défaillant et incompétent, les rescapés, les familles des victimes et personnes portées disparues doivent savoir et retenir que les 3 000 000 de FCFA qui sont actuellement remis individuellement aux rescapés par l’intermédiaire des agences du trésor public gabonais ne constituent nullement un don personnel de Monsieur Ali Bongo, Président de la République. En vérité ces aides sortent directement du budget général de l’État gabonais au titre des catastrophes et autres événements similaires.

    Par conséquent, les rescapés tout comme les familles des personnes décédées et disparues qui seront également appuyées par les mêmes mécanismes financiers, ne sont redevables à personne. C’est de l’argent public, votre argent sorti du trésor public et non de la poche d’un individu.

    En conclusion, prenez cet argent qui vous revient de droit pour soulager légèrement les différents préjudices subis par les rescapés et aider les familles endeuillées en vue des obsèques, y compris les différentes cérémonies en faveur des personnes portées disparues dans cette tragédie du 09 mars 2023. 

    Pour la société civile, dans le cadre du contrôle citoyen de l’action publique, les actions en cours menées en collaboration et en synergies avec les familles des personnes décédées, et disparues ainsi que les rescapés, qui consistent à engager des poursuites judiciaires au pénal et au civile contre l’ETAT et l’armateur Royal Coast sont maintenues. Elles iront jusqu’au bout, aux fins de parvenir au triomphe du droit, de la vérité et le respect de la dignité de la personne humaine.

    Fait à Libreville, le 28 mars 2023″

    Pour la société civile

    Georges MPAGA

    Président Exécutif National du ROLBG

    Défenseur des droits de l’Homme

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x