Owendo : le conseil municipal passe de 600 à 900 millions l’enveloppe de Sanivit, en charge de la propreté de la commune 

LE COFFRET

Après avoir il y a quelques mois sorti le chéquier pour injecter pas moins de 350 millions de fcfa pour finaliser l’acquisition de 19 véhicules neufs à mettre à disposition des responsables communaux, l’édile de cette commune, Jeanne Mbagou, a fait voter ce vendredi 18 novembre l’augmentation du budget dédié à l’opérateur Sanivit. En charge d’une problématique gestion des ordures dans cette commune qui affiche pourtant un véritable dynamisme économique, l’opérateur aura désormais pas moins de 900 millions de fcfa pour remplir sa mission. 

A la tête de la commune d’Owendo depuis bientôt 15 ans, Jeanne Matsougou  épouse Mbagou, ancienne attachée d’administration sanitaire et hospitalière, peine pourtant à résoudre la problématique de l’insalubrité dans sa commune. Malgré un réel dynamisme économique, l’édile de cette commune, au budget moyen tournant autour de 4 milliards de fcfa par an, éprouve les plus grandes difficultés à répondre aux attentes des populations dans ce domaine.

En effet, prompt à décaisser près de 350 millions de fcfa pour l’achat de véhicules à son équipe alors même que la commune est jonchée de nids de poule à l’image de celui bien présent au très célèbre Carrefour SNI, Jeanne Mbagou semble l’être moins en ce qui concerne les décaissements concernant les problèmes de sa commune. Une commune qui on le rappelle manque également d’eau, contraignant les populations à recourir aux services d’entreprises privées de distribution via des cubitainers. 

Tentant de résoudre cette problématique, à quelques mois de l’élection présidentielle qui verra sans doute « son candidat » briguer un nouveau mandat lui assurant ainsi à elle, l’opportunité de faire de même, elle vient de faire passer le budget de l’entreprise en charge du ramassage des ordures, de 600 à 900 millions de fcfa. Une augmentation de près de 50% qui s’inscrit, selon elle, dans le cadre de l’opération « Owendo ville propre ». Une opération qui ne suscite plus grand intérêt, tant les populations se sont habituées à résoudre elles-mêmes leurs problèmes. Gageons que ce supplément profitera à la commune. 

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Unité de l’opposition : REAGIR appelle à une large adhésion et à une accélération du processus  

Dans un communiqué parvenu à la rédaction d'Inside News241, le parti REAGIR (Réappropriation du Gabon, de son Indépendance, pour...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x