Gabon/Front social : menace de grève au Port minéralier d’Owendo

LE COFFRET

Le Syndicat libre des travailleurs du Mineral port (SYLTRA), soutenu par l’Organisation des marins et des employés des ports et rades (OMEPR), menace de cesser toute activité au port minéralier d’Owendo. Les employés du Port minéralier d’Owendo porté par la Société Gabon Special Economic Zone Mineral Port (GSEZ Mineral Port S.A) s’insurgent contre un chapelet de manquements, dont le non-respect des engagements de la part du directeur général du port, l’Indien Ranjan Kumar Sahu. La tête de ce dernier est réclamée par l’OMEPR qui dénonce des actes de racisme et de licenciements abusifs de la part du directeur général du port.

Le port minéralier d’Owendo pourra être en cessation d’activité dans les prochains jours. C’est la menace brandie par le Syndicat libre des travailleurs du Mineral port (SYLTRA) et l’Organisation des marins et des employés des ports et rades (OMEPR). Ces deux regroupements ont fait des sorties médiatiques la semaine passée,  pour déplorer la surdité de la direction générale face à leurs mauvaises conditions de vie et travail. 

Pour rappel, après d’âpres négociations, le SYLTRA et la direction générale de Port s’étaient accordées sur un certain nombre d’avancées à concrétiser depuis février 2021, dont la mise en place des prêts rentrée scolaire, l’amélioration des primes de logement, et l’harmonisation des catégories. Malheureusement pour les agents, seul le premier point a été résolu. Le reste ayant comme été relégué aux calendes grecques par la direction générale du port minéralier. 

« Nous sommes rentrés en négociation avec la direction générale qui jusque-là tient mordicus à ne pas mettre en exécution ce qu’eux-mêmes ont accordé dans un procès-verbal signé d’un huissier de justice (…) Face à cette situation, la base a décidé de déposer un préavis de grève sur la table du directeur général du minéral port », a déclaré Arnaud Nze, secrétaire général du SYLTRA, qui promet aller au bout de ce front social. 

Une partie des membres écoutant leur leader syndical Arnaud Nzé lors de l’assemblée générale extraordinaire © D.R.

Le port minéralier se trouve d’autant plus dans l’embarras que dans le même temps, l’Organisation des marins et des employés des ports et rades (OMEPR) est elle aussi vent debout contre le directeur général Ranjan Kumar Sahu. L’OMER reproche à ce dernier sa « mauvaise gestion », voire son « racisme », manifeste par le débarquement de plusieurs employés, sans respect du code du travail en République gabonaise. Pour le leader de ce syndicat, René Mackbarre Makosso, l’espoir d’un  apaisement est si faible que la solution est le départ pur et simple du directeur général Ranjan Kumar Sahu.

Réné Mackbarre Makosso, leader de l’Organisation des marins et des employés des ports et rades (OMEPR) © D.R.

« Nous le tenons parfaitement responsable de ce qui s’est malheureusement passé, et nous exigeons que la lumière soit faite sur cette affaire et que les responsables soient conduits devant les plus hautes juridictions », a estimé le président de l’OMPR. Se faisant plus clair, Mackbarre Makosso a détaillé l’insécurité qui règne au port minéralier d’Owendo, et l’entrave à l’action de l’Etat qui y est permanente.

« Nous sommes au regret de dénoncer le débarquement sans motif des marins Gabonais au profit des Indiens hors CEMAC, l’insécurité au port minéralier, l’entrave à la liberté du travail, l’invasion des Indiens en territoire gabonais au détriment des nationaux, l’entrave à l’action de l’Etat et cessation de troubles », a-t-il martelé, faisant lecture d’un courrier dont lui et les siens ont déjà pris le soin d’adresser au procureur de la République. C’est dire si les prochains jours s’annoncent électriques au port minéralier d’Owendo

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Réuni en congrès ordinaire, le RPM veut d’une opposition unie en 2023

Le Rassemblement pour la patrie et modernité (RPM, opposition) tient son premier congrès ordinaire tout au long de ce...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x