Retraites, situations administratives, vie chère : Dynamique unitaire interpelle la Primature

LE COFFRET

La Centrale syndicale Dynamique unitaire était le 17 octobre 2022 déposer un cahier de revendications auprès du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda. Les travailleurs y font état de 16 revendications allant de l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents publics, à la clarté dans la gestion des fonds Covid-19, en passant par l’intégration de la main d’œuvre permanente, ou la résorption de la vie chère au Gabon.

Le lundi 17 octobre 2022, Dynamique unitaire a déposé un cahier de revendications sur la table du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda. La Centrale qui regroupe des syndicats des secteurs public, privé et parapublic, y évoque des points aussi variés que l’arrêt des intimidations, arrestations et incarcérations des syndicalistes, avec la « libération immédiate et sans condition du président de la Confédération syndicale Dynamique Unitaire Jean Rémy Yama et sa réintégration dans la Fonction publique« .

DU souhaite également « l’arrimage des pensions retraites au nouveau système de rémunération de la Fonction publique (…) Les prélèvements se font sur la base du nouveau système de rémunération, tandis que les retraites sont payées sur la base de l’ancien système, avec en prime les pré-pensions illégales qui perdurent » depuis 2015″, a fustigé le communiqué de Dynamique unitaire, signé de son vice-président chargé de l’action revendicative et de la négociation, 

Roger Ondo Abessolo.

La Centrale syndicale exige par ailleurs la régularisation « de toutes les situations administratives dans la Fonction publique« . Et donc, « la suppression immédiate de l’arrêté n°390/PM/MFPMSPRE du 20 août 2018 portant gel des recrutements, examens et concours, intégrations, titularisations, avancements et reclassements après stage dans la Fonction publique« .

Autre point évoqué par les syndicalistes,  le paiement par l’État des sommes dues aux agents publics telles que les rappels soldes, les services rendus, tout comme le paiement des droits aux agents des structures parapubliques, publiques et privées telles que Cnss, Sogatra, SNBG, ou encore l’hôtel Wali Ré-Ndama.  

« Tout au long de leur carrière, les agents publics de l’Etat courent toujours après leurs rappels et la majorité de ces agents publics de l’Etat admis à la retraite ne bénéficie pas des services rendus conformément à l’article 86 de la loi 1/2005 du 4 février 2005.

De plus, les agents des ministères de l’Habitat, des Affaires sociales et de la Santé attendent le paiement des arriérés de la PIP 2ème trimestre 2015 et la prime Covid-19.

En outre, depuis plusieurs années, les agents déflatés de Gabon Poste, Gabon Télécom, de la CNSS, de la SNBG, du CENAREST et de l’ex-CHU d’Angondjé n’ont pas perçu leur plan social.

Il y a aussi les neufs mois d’arriérés de salaire des agents de SOGATRA et leur prime Covid-19, sans oublier tous les salariés de l’Hôtel WALI RÉ-NDAMA victimes d’un plan social depuis 2020 sans être payés depuis lors« , a détaillé DU. Non sans exiger la liquidation de toutes ces dettes.

Sur la vie chère, DU a dénoncé 

« la hausse vertigineuse et incontrôlée des prix des denrées de première nécessité et d’autres biens marchands et non-marchands paupérisent les ménages« . Les travailleurs proposent, entre autres,  « la mise en place de mécanismes de stabilisation des prix, à défaut des augmentations des salaires« . Ou encore, « l’annulation de toutes les taxes illégales en vigueur depuis janvier 2019 sur les consommations d’électricité, d’eau…« 

DU attend enfin du chef du gouvernement le basculement « imminent » vers la Fonction publique de la main d’oeuvre non-permanente, l’organisation d’élections professionnelles, la mise en place d’un Conseil National du Dialogue Social avec les organisations syndicales les plus représentatives, ou enfin, de la clarté dans la gestion des Fonds Covid-19.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Télesphore Obame Ngomo : « Qui veut en finir avec Ali Bongo ? »

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook intitulée « Le débat de Missélé eba’a », le président de...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x