jeudi, avril 25, 2024
More

    Suspension de TRACER Nkok : Brainforest et FRM Gabon clarifient la situation et rassurent 

    les plus consultés

    Suite à la suspension des activités de TRACER sur la ZES-Nkok, par le chef de Bureau Forêts de Nkok le 06 mars dernier, le secrétaire exécutif de Brainforest, Marc Ona Essangui et le directeur exécutif de FRM Gabon, Jean-François Chevalier, expliquent la nature du dispositif et rassurent les usagers de la reprise des activités de TRACER sur la ZES-Nkok.

    Pour Marc Ona Essangui et Jean-François Chevalier, la notification de suspension de TRACER par le Bureau Forêts de Nkok « s’appuie sur des constats erronés« . Ce d’autant plus que les « allégations qui portent atteinte à la considération de leurs entités » reposeraient sur des erreurs.

    Pour preuve, ils ont avancé plusieurs explications montrant les lacunes de la décision du chef de Bureau Forêts de Nkok. La première a été de montrer que TRACER n’est pas une entité juridique, mais un service, déployé sur la ZES de Nkok à la demande de GSEZ pour contrôler la traçabilité et l’origine légale de 100% des flux de grumes qui entrent dans la zone économique. 

    Ils ont en plus expliqué que la mise en place de ce service depuis 2018 a fait l’objet d’un contrat de prestations de services entre GSEZ et FRMi, filiale du Groupe FRM spécialisé dans l’ingénierie forestière, avec comme partenaire sous-traitant l’ONG gabonaise Brainforest.

    Mieux, le contrat qui donne droit à l’exercice de TRACER est opéré par la filiale gabonaise du Groupe FRM, FRM GABON, en partenariat avec Brainforest. A ce titre, ces deux entités portent le personnel nécessaire au bon déroulement du service.

    « FRM Gabon est à jour de toutes ses obligations légales au Gabon, et dispose de sa fiche circuit N 036630W conforme à ses activités au Gabon, y compris le service TRACER (…) Brainforest est également en règle avec les obligations liées à son statut d’ONG », explique le communiqué diffusé par Brainforest et FRM Gabon.

    « Autant d’éléments factuels qui rassureront les usagers du service, et qui confirment l’intérêt des différents partenaires et promoteurs de cette initiative qui cherchent à garantir la légalité des grumes qui entrent dans la ZES de Nkok à savoir, GSEZ et le partenariat public privé ARISE et Etat gabonais, le Groupe FRM et sa filiale gabonaise FRM Gabon et l’ONG gabonaise Brainforest« , conclut le communiqué.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x