jeudi, avril 25, 2024
More

    Touadéra de nouveau à Libreville pour s’enquérir des avancées vers le retour à l’ordre constitutionnel

    les plus consultés

    Le chef de l’État centrafricain, Faustin Archange Touadéra, séjourne depuis le mardi 10 octobre 2023 à Libreville où il s’est rendu dans le cadre d’une seconde visite de travail visant à toucher du doigt la mise en place d’une feuille de route de la Transition claire et en phase avec les attentes des institutions régionales et internationales en matière de démocratie. Dans ce contexte, il a successivement rencontré, le président de la transition Brice Clotaire Oligui Nguéma et plusieurs hautes personnalités du nombre desquels, le Premier ministre de la transition Raymond Ndong Sima.

    L’entretien entre les deux personnalités a essentiellement porté sur les changements, notamment le nouvel ordre politique intervenu dans le pays. En clair, il était question de faire le point d’étape sur l’avancement des actions entamées par le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) dans le but d’un retour à l’ordre constitutionnel.

    « La rencontre de ce matin a pour objet de faire le point, de l’état d’avancement des opérations que nous avons commencé à faire pour revenir dans la normalité. C’est une séance de travail tout à fait normale au cours de laquelle nous avons expliqué ce que nous avons déjà fait et les prochaines étapes que nous envisageons de couvrir dans le cadre de cette restauration des institutions », a expliqué Raymond Ndong Sima.

    Raymond Ndong Sima est surtout revenu sur les différentes résolutions prises par les autorités gabonaises visant à préserver la paix et la sécurité du Gabon, de maintenir la stabilité sous-régionale et d’accompagner le CTRI dans sa mission. L’échange plutôt constructif a donc permis au chef de l’État centrafricain et président de la Communauté economique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) de s’assurer de la bonne marche de la feuille de route à la normale élaborée par les nouvelles autorités et trouver ainsi les éléments de langage pour défendre le cas du Gabon qui est depuis un moment sous le coup des sanctions des institutions régionales.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x