samedi, juin 22, 2024
More

    Transition au Gabon : 50 politiques et 20 hauts cadres, la composition raisonnable de l’Assemblée Nationale

    les plus consultés

    Présentée dans un Journal Officiel spécial, la Charte de la Transition comporte un certain nombre de changements qui feront date dans l’histoire de notre pays. Au titre de ces changements apportés par le Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI), la composition de la nouvelle Assemblée nationale. Exit cette chambre haute aux 143 députés et 444 employés qui coûtaient chaque année à l’Etat près de 7,6 milliards de fcfa en masse salariale, place désormais à une chambre haute restreinte à 70 élus. 

    Organe législatif de la Transition, Le Parlement et ses deux chambres ont été totalement revisités par les autorités militaires. Ainsi, pour ce qui est de l’Assemblée Nationale de la Transition par exemple, elle sera composée de cinquante (50) membres issus des organisations politiques et de vingt (20) hauts cadres de la Nation. Une nouveauté qui s’inscrit non seulement dans une démarche d’unité et de responsabilisation de l’ensemble des forces vives de la nation, mais également dans un souci d’économie de fonds publics. 

    En effet, outre le fait que « les membres issus des organisations politiques sont choisis par le Président de la Transition sur les listes présentées par les partis politiques légalement reconnus », ce Parlement de transition dont les membres seront nommés par décret comme c’est le cas pour l’ ensemble des nominations actuelles, affiche un effectif bien moins important que le parlement dit « républicain » qui existait jusque-là. Un parlement composé de 143 députés, soit le double du parlement de la transition. Un signe d’ouverture vers une optimisation des ressources de l’Etat. 

    Faisant également la part belle aux hauts cadres de la nation qui pourront désormais plaider pour une meilleure répartition des ressources au sein de cet hémicycle, cette chambre haute à la configuration réduite devrait offrir une plus grande égalité des chances. Étant entendu que « la composition des différents organes de la Transition prend en compte le genre », la Nation gabonaise aura donc enfin, si l’on se fie aux changements actuels, une chambre haute à son image, c’est-à-dire hétéroclite. Un véritable bouleversement positif. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x