mardi, février 20, 2024
More

    Albert Ondo Ossa et Alexandre Barro Chambrier désormais sous le coup d’une enquête judiciaire 

    les plus consultés

    Albert Ondo Ossa et Alexandre Barro Chambrier sont désormais sous le coup d’une enquête judiciaire ouverte par le procureur de la République gabonaise près le tribunal de 1ère instance de Libreville, André Patrick Roponat. 

    L’initiative fait suite à la diffusion d’un audio d’une vingtaine de minutes sur les antennes de la télévision nationale en début de semaine et depuis devenue virale sur la toile mettant au grand jour une prétendue conversation privée entre Alexandre Barro Chambrier et Albert Ondo Ossa, me candidat consensuel de l’opposition.

    Pour le procureur de la République, André Patrick Roponat, le contenu de la conversation des deux hommes constituerait une « atteinte à la sûreté de l’État« . 

    Pour beaucoup de Gabonais, cette sortie est une manœuvre des autorités gabonaises qui depuis un moment multiplient des actions de sabotage.

    Après le refus d’accorder aux opposants les autorisations de vols pour leur campagne au motif que l’avion affrété à leur frais aurait pris un oiseau dans le réacteur, quand la compagnie explique aux opposants n’avoir pas reçu les autorisations de vols, le pouvoir voudrait désormais passer par des attaques judiciaires.

    Il est désormais évident que la panique a vraiment gagné les rangs du pouvoir. Mieux, les évidences sautent aux yeux : les modifications visant à rendre le processus électoral en cours « démocratique » sont depuis un moment la pire des erreurs jamais faite, une véritable épine dans le pied d’un pouvoir cinquantaine.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x