Crise à la Chambre de commerce : le gouvernement pour la mise en place imminente d’un bureau provisoire

LE COFFRET

Alors que depuis quasiment huit mois, l’élection pour le renouvellement du bureau de  la Chambre de commerce, d’agriculture, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Gabon (CCAIMAG) est bloquée, les entrepreneurs aux abois pour dénoncer l’illégalité du mandat du président Jean-Baptiste Bikalou à la tête de cette entité depuis 12 ans, les autorités gabonaises sont en passe de ramener la sérénité, rapportent nos confrères de Top Infos Gabon.

En effet, selon nos confrères, le gouvernement procédera dans les jours qui viennent à la mise en place d’un bureau provisoire à la tête de la Chambre de commerce du Gabon. La décision serait déjà actée. Le retour à la normale ne serait plus qu’une question de temps.

Ce bureau, d’après plusieurs sources au sommet de l’Etat, aura pour mission de gérer les affaires courantes et d’organiser le prochain scrutin jusqu’ici aux arrêts pour cause, semble-t-il, d’éventuels détournements de deniers publics par l’actuelle équipe dirigeante. 

Le président de la CCAIMAG, Jean-Baptiste Bikalou, serait accusé par les patrons des entreprises membres de cet établissement de refuser de faire le bilan de sa gestion de l’entité étatique et surtout d’organiser les élections pour le renouvellement à la tête de cette dernière.

Ce refus s’expliquerait en partie parce qu’il existerait de grosses zones d’ombre dans sa gestion, rapporte Top Infos. Aussi, pour le prouver, ils exigent à ce dernier de faire toute la lumière  sur la subvention inscrite cette année au Budget de l’Etat pour le fonctionnement de la Chambre de commerce et sur l’argent issu de la location des installations de la Chambre de commerce au Copil (Comité de pilotage et de lutte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon) pendant plus d’un an.

Incapable de fournir jusqu’ici la moindre explication, les entrepreneurs soupçonnent le bureau sortant de s’accrocher au pouvoir pour ne pas avoir à faire l’objet de poursuites judiciaires. Tout porte à croire qu’avec la reprise en mains du dossier, plusieurs arrestations seront annoncées sous peu, rapportent les confrères de Top Infos Gabon.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Gabon : Perenco va injecter 61 milliards fcfa pour accroître sa production pétrolière

Le directeur général de Perenco, Adrien Broche, a annoncé le 25 mai dernier au ministre du Pétrole gabonais Vincent...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x