mardi, février 20, 2024
More

    Critic’Art : Tropes intra-référentiels et mémoire textuelle dans la poésie narrative de Slam Master No, « Le maçon »

    les plus consultés

    KRIST KRIST
    KRIST KRIST
    De son vrai nom Jilkrist BINGANA MOMBO, Krist est un critique d'art de 25 ans. En Master recherche de Lettres Modernes, il est également un artiste auteur compositeur. C'est à la croisée de la littérature et de la musique que Krist nous propose des lectures interprétatives des textes de chansons. Depuis février 2022, il est contributeur à Inside News241.

    La critique d’art est l’art de juger les œuvres de l’esprit à travers une traduction du langage artistique en langage logique. Un exercice auquel se prête chaque semaine avec maestria notre critique, Krist, qui nous emporte cette fois-ci dans l’univers de Master No. Découverte.

    Afin d’assurer le décodage des éléments nécessaires à une histoire (comprenons l’intrigue, les personnages, le réglage, le thème ou le dialogue, etc.) la poésie narrative (narration en vers) intitulée Le maçon met en œuvre une mémoire intra-textuelle. A travers l’usage de tropes, qui ont pour particularité de faire écho à un passage antérieur via une reprise lexicale plus ou moins explicite, le poème met en évidence les liens entre mémoire et formation du sens. Le décodage de ces tropes intra-référentiels requiert en effet le repérage de leur dimension intra-citative.

    LIRE AUSSI : Critic’Art : Théorie du mythe personnel de Charles Mauron appliquée à l’EP ‘’&’’ de Cedrynho

    Dans l’œuvre poétique de Slam Master No (Franck Noël Makosso, à l’état civil), les tropes intra-référentiels permettent ainsi de déceler 3 niveaux de l’histoire : l’histoire du maçon, l’histoire de l’architecte et l’histoire du franc-maçon.

    L’histoire du maçon 

    La première séquence narrative à partir de laquelle s’articulent les variations narratives et les variations sémantique (court de l’histoire et sens du texte) se situe entre le début de la piste et la  1ère minute et 50 secondes : « A défaut de contredire […] le silence d’un homme bien ». 

    Elle pose les bases de l’intrigue du récit poétique : « j’aimerais poser mes pieds sur la pierre du premier métier de l’homme : celui de la construction ». En référant au texte biblique « que la lumière soit », cette première séquence se constitue comme la genèse du parcours d’un homme, d’un professionnel, mais aussi d’une société. : Le maçon y  est alors métaphoriquement désigné selon les 3 axes énoncés comme « un enfant de la rue », « au bas de l’échelle ; un aide » et « élan de la société ».

    L’histoire de l’architecte

    La deuxième séquence intervient à  la suite  jusqu’aux 3 minutes et 5 secondes : « Artiste, altruiste, philanthrope  […] l’équilibre actuelle de la société ». C’est à partir d’elle que se joue le rôle de la mémoire et des tropes intra-référentiels dans la construction du sens.  Ainsi la compréhension de l’œuvre nécessite la mise en rapport des éléments textuels des deux séquences. 

    Dans la pratique,  il s’opère dans notre deuxième fragment un enrichissement de l’histoire conditionné par le retour à la première séquence. L’évolution de l’homme devenu « jeune entrepreneur » prend sa dimension méliorative seulement en ce sens qu’elle suggère l’écart marqué entre lui et « les enfants de la rue » qu’il incarnait et donc l’usage de la mémoire par la  rétention d’un passage de la première séquence narrative. 

    LIRE AUSSI : Critic’Art : Phénomènes de Glocalisation dans Bienvenue à B’HellVue de Benjamin Epps

    De même, son histoire professionnelle connaît une variation thymique la « pénibilité du chantier » contraste ici avec « le génie en génie civil» et la légèreté du  matériel d’architecture : « une équerre, une règle, un compas, etc. » s’oppose, jusque dans le rythme de la diction du poète,  au nécessaire de maçonnerie : « 3 sables, un ciment ».

    L’histoire du franc-maçon 

    La troisième séquence narrative clôt la piste : « Cité parmi les pionniers […]  le maçon ». Elle fait apparaître une nouvelle variation sémantique puisqu’elle ne fait plus renvoyer le maçon à un ouvrier de chantier mais à un adhérent aux loges maçonniques. 

    Bien que l’histoire du maçon prenne ici un sens particulier, la saisie de ce sens ne peut se faire sans le renvoie à une mémoire textuelle. En ce sens la symbolique du « sommet de la pyramide » comme élévation sociale de l’homme s’oppose au propos cité auparavant : «  il a commencé par compassion sociale au bas de l’échelle ». La représentation du maçon se nourrit des déformations des caractères initiaux du personnage et les symboles qui s’opposent forment autour du mot maçon des réalités sémantiques différentes. Nous listons : 

     Le maçon dans la première séquence                            Le maçon dans la troisième séquence      

    « Métier de l’homme : la construction »                                       « détruire pour reconstruire »

    « Que la lumière soit »                                                       « illuminé par les lumières de la nuit »

    « Il ne souhaitait que la santé »                                   « il finit par créer un nouvel ordre mondial » 

    « Le silence d’un homme bien »                                                          « il entendit le ciel crier » 

    En définitive, la poésie narrative Le maçon nécessite pour sa totale compréhension l’usage d’une mémoire textuelle qu’elle construit elle-même par  la mise en œuvre de mécanisme de citation plus ou moins explicite. La formation de son sens passe ainsi par la rétention et la mise en rapport des symboles et de leurs formes antérieures. 

    Actualités : Slam Master No promotionne l’album Bantuphonie du côté du Casino Croisette ce samedi 29 juillet. Venez découvrir l’interprétation en live de ce magnifique album avec nous. Pour notre part, nous vous invitons avec la troupe de stand up Vapa Scripta ce jeudi 27 juillet au Murmure (Louis) pour un spectacle riche en humour et agrémenter de notre prestation musicale.

    By KRIST

    De son vrai nom Jilkrist BINGANA MOMBO, Krist est un artiste et critique d’art gabonais.

    Auteur de musique Jazz et passionné par les arts écrits, les articles qu’il propose s’intéressent aux possibilités interprétatives des œuvres d’arts. Il s’agit donc d’utiliser les outils et théories savantes de la critique littéraire pour interpréter des œuvres musicales et autres, afin d’en souligner le génie.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x