mardi, mai 21, 2024
More

    Dialogue national inclusif : vers une reconfiguration du secteur des médias au Gabon ?

    les plus consultés

    François Ndjimbi, directeur de publication de Gabonreview et acteur clé au Dialogue national Inclusif, livre son bilan optimiste post-assises. Commissaire au sein de la Sous-commission Équipement/Infrastructures/TP au Dialogue national inclusif, ce représentant des médias traduit un sentiment de satisfaction quant à l’intégration effective des préoccupations sectorielles. Historiquement réduits au rôle de spectateurs événementiels et clochardisés, les médias, à travers des recommandations pertinentes, pourraient obtenir une reconnaissance plus substantielle dans les débats nationaux.

    François Ndjimbi rappelle, dans une interview accordée à nos confrères de Tendance Gabon, le chemin parcouru depuis ces interventions stratégiques au sein de la Sous-commission Equipement/Infrastructure/TP, incluant les réformes comme le rééquilibrage au sein de la Haute autorité de la communication (HAC). Toutefois, il ne manque pas de souligner le maintien de certaines restrictions professionnelles strictes, telles que l’interdiction de diffuser des informations non vérifiées et l’obligation de s’en tenir à une éthique journalistique rigoureuse.

    Défis persistants dans la presse

    Pour ce représentant de la presse à ces assises, le virage n’est pas uniquement législatif ou institutionnel, il est également culturel. À l’aube de changements significatifs, François Ndjimbi observe une dynamique de pouvoir plus apaisée, prévoyant un avenir où les sanctions à l’égard des médias seraient plus réfléchies et moins arbitraires.

    Dans le même temps, l’interview de Ndjimbi souligne les défis persistants. La profession journalistique au Gabon, bien que revigorée par des avancées récentes, reste confrontée à des enjeux de qualité et de formation. Avec une critique auto-réfléchie de la dégradation du niveau journalistique depuis les années 90, il appelle à une professionnalisation accrue. Cela inclut la régulation de la délivrance des cartes de presse et le contrôle des critères de création des médias, soulignant une problématique de prolifération des médias en ligne sans fondements professionnels.

    En tout, l’analyse de François Ndjimbi offre une fenêtre ouverte sur l’évolution du paysage médiatique gabonais et les défis que continuent de poser l’ajustement des mécanismes de contrôle et la formation. Un récit d’adaptation et d’optimisme prudent, avec un espoir pour un journalisme gabonais fort, équilibré et responsable.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x