mardi, avril 23, 2024
More

    Gabon : 2 milliards de fcfa pour relancer l’établissement de la carte nationale d’identité électronique 

    les plus consultés

    Très attendu, le processus de mise à disposition de la carte nationale d’identité électronique serait déjà bien avancé, affirme Herman Immongault, le ministre de l’Intérieur. Selon le membre du gouvernement, les services concernés, tels que la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI), le projet Iboga (Identité Biométrique Officielle du Gabon), les Forces de police nationale et les services financiers, sont à pied d’oeuvre pour enfin permettre aux gabonais de disposer de ce précieux sésame. 

    En marge d’une audience que lui avait accordée le président de la Transition le 12 février dernier, Herman Immongault, le ministre de l’Intérieur affirmait au sujet du projet de carte d’identité nationale électronique que « le dossier a considérablement avancé, nous avons rempli les obligations d’ordre juridique. Donc, nous avons aujourd’hui tous les textes qui nous permettent d’établir la carte d’identité. Nous avons rempli également une partie des obligations logistiques… Avancement également au niveau purement technique. Et là, il y a toutes ces contraintes d’ordre informatique, d’ordre technique pour lesquelles il fallait solliciter du chef de l’Etat un certain nombre d’instructions ». 

    Rassurante, cette sortie du ministre de l’Intérieur a donc permis d’en savoir un peu plus sur ce processus de mise à disposition de la carte nationale d’identité électronique serait déjà bien avancé. En effet, avec 45 sites répertoriés sur l’ensemble du territoire national pour l’enrôlement des populations, des équipes fixes et mobiles pour les personnes à mobilité réduite notamment, ce processus devrait enfin connaître son épilogue, permettant à l’ensemble des gabonais d’enfin disposer de ce précieux sésame. 

    Avec un budget 2024 qui prévoit une dotation de 2 milliards de fcfa pour l’établissement de ces cartes électroniques, les autorités gabonaises qui ont prorogé la validité des cartes déjà arrivées à expiration jusqu’au mois de mars prochain en attendant la fabrication de nouvelles cartes, ont donc mis les bouchés doubles. D’ailleurs, selon Herman Immongault, les premières cartes nationales d’identité électronique du Gabon pourraient être établies dans les tous prochains mois et à coup sûr, avant la prochaine élection présidentielle. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x