mardi, juillet 16, 2024
More

    Gabon : 220 milliards de fcfa, le trésor de guerre colossale du CTRI pour ses projets prioritaires

    les plus consultés

    Au cœur de grands changements au niveau national que ce soit politiquement ou économiquement, le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) pourra compter sur une généreuse dotation de la part de l’Etat gabonais. Comme indiqué dans la Loi de finances initiale promulguée le 22 janvier dernier, la nouvelle machine au sommet de l’Etat disposera de 220 milliards de fcfa pour ses projets prioritaires. 

    C’est ce que révèle la loi de finances initiale 2024. En faisant voter un budget de plus de 4162 milliards de fcfa pour ce premier exercice post-Bongo, le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) en a profité pour s’arroger une ligne budgétaire particulière. Dotée de plus de 220 milliards de fcfa, cette ligne serait dédiée aux projets prioritaires du cercle présidé par le général Brice Clotaire Oligui Nguema. 

    Adossée à des dépenses d’investissements publics qui se chiffrent à 497,8 milliards de fcfa en 2024 alors qu’elles affichaient à peine 278 milliards de fcfa en 2023, cette enveloppe dédiée au CTRI et uniquement au CTRI, fait à elle seule croître de 67% les investissements. A croire que ces projets prioritaires du CTRI énoncés dans le Plan National de Développement pour la Transition (PNDT), sont des projets entièrement à part. 

    Avec un budget qui lui est donc étrangement et exclusivement dédiée, le CTRI (composé de toutes les institutions de la transition) pourra donc à sa guise et à son rythme, lancer des études pour la construction de Libreville 2, pour la construction de logements sociaux adaptés aux réalités des Gabonais, financer la création de sa Banque de développement, racheter la société pétrolière ASSALA même si cela reste hypothétique, créer une nouvelle Compagnie aérienne nationale ou encore construire un nouvel aéroport. Tout un programme. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x