mardi, juillet 16, 2024
More

    Gabon : Ndong Sima exige de ses ministres, le respect de l’annualité budgétaire

    les plus consultés

    Dettes intérieures de l’exercice budgétaire 2021 réglées en 2023, projets prévus sur l’exercice 2020 et soldé sur le budget 2022. Depuis plusieurs années, le principe d’annualité censé gouverner la politique budgétaire n’est plus de rigueur. Pis, c’est tout l’inverse qui se matérialise puisque l’Etat se retrouve confronté au paiement perpétuel des investissements des années antérieures comme l’a récemment fait savoir le chef du gouvernement de transition, Raymond Ndong Sima. 

    Annualité, spécialité, unité et universalité budgétaire, sont les quatre grands principes qui gouvernent la gestion de la chose publique. Des principes auxquels on peut aujourd’hui ajouter, celui de sincérité budgétaire pour cadre avec des normes encore plus abouties. Malgré ces principes en vigueur dans la grande majorité sinon la quasi-totalité des économies à travers le monde, le Gabon fait face à une fuite en avant, avec un décalage systématique des paiements des investissements des années antérieures. 

    Economiste et rompu aux joutes de l’orthodoxie financière, le Premier ministre Raymond Ndong Sima a mis un point d’honneur à revenir aux fondements de ce qui fonde le conformisme budgétaire comme il l’a récemment indiqué à son équipe. En séance de travail le 30 janvier dernier, le chef du gouvernement a invité ces derniers à privilégier les dépenses des projets uniquement contenus dans la LF de l’année en cours, et cela, après un exercice d’appel d’offres.

    Ainsi, pour le locataire de l’immeuble du 2 décembre, les ressources financières mobilisées en 2024 ne doivent plus servir à couvrir les dépenses des exercices budgétaires antérieurs, mais bien celles de l’exercice en cours. Un retour aux fondamentaux qui tranche avec les méthodes d’un passé récent et qui témoigne de la volonté du gouvernement de donner la priorité aux projets d’investissement de 2024, suivant la déclinaison des projets d’investissement assortis des coûts, suivant les projets annuels de performance (PAP) de chaque ministère.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x