Gabon : Alain-Claude Billie-By-Nzé aux portes de la Primature

LE COFFRET

Ministre d’État affublé d’une casquette de ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques, Alain Claude Bilie-By-Nze s’est vu ajouter une nouvelle étiquette ce mercredi 12 octobre 2022. « Par décret du président de la République », celui qui est également le porte-parole du gouvernement, a été promu vice-Premier ministre. Un rôle qui le rapproche un peu plus d’une Primature qui lui est promise depuis quelques années, mais qui pour l’heure, lui échappe. 

Ancien ministre de la Communication, ancien ministre d’Etat, ministre de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, ancien ministre d’Etat, ministre des Sports, ancien ministre des Affaires  étrangères avant d’être nommé au ministère de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, Alain Claude Bilie-By-Nze, est l’un des rares pilier du parti au pouvoir, a ne s’être jamais éloigné du gouvernement. Souvent pressenti au poste de Premier ministre, il vient de s’en rapprocher un peu plus ce mercredi après sa nomination.

En effet, « Par décret du président de la République, chef de l’État », l’homme du canton Ntang Louli a été nommé vice-premier ministre comme annoncé par Rose Christiane Ossouka Raponda. Une nomination qui sonne comme une promesse, pour celui qui en quelques années a connu différents premiers ministres allant de  Daniel Ona Ondo à Julien Nkoghe Bekale en passant par feu Emmanuel Issoze Ngondet et donc l’actuel Rose Christiane Ossouka. 

Discret mais efficace selon certains, l’homme de 55 ans, plus proche que jamais de l’immeuble du 2 Décembre, a donc une nouvelle casquette qui lui offre une nouvelle carte à jouer à moins d’un an de la prochaine élection présidentielle. Mettant un peu plus la pression sur Ossouka Raponda, l’homme de Ntang Louli se retrouve donc à quelques cheveux d’une Primature qui lui échappe depuis trois ans. 

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Réuni en congrès ordinaire, le RPM veut d’une opposition unie en 2023

Le Rassemblement pour la patrie et modernité (RPM, opposition) tient son premier congrès ordinaire tout au long de ce...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x