mercredi, février 21, 2024
More

    Gabon : Albert Ondo Ossa invite les forces vives de la nation à une concertation ce vendredi 1er septembre 2023

    les plus consultés

    Le principal opposant à Ali Bongo Ondimba éjecté du pouvoir le mercredi 30 août 2023 dernier, le Pr Albert Ondo Ossa, a convié toutes les forces vives de la nation à une concertation importante qui se tiendra ce vendredi 1er septembre 2023 à Libreville.

    « La situation de crise dans laquelle notre pays se trouve place notre pays dans une situation de fragilité extrême. Aussi, le Professeur Albert ONDO OSSA, appelle-t-il sans exclusive l’ensemble des formations politiques, des organisations de la société civile et des confessions religieuses à une concertation ce vendredi 1er septembre 2023 à 13h au siège de REAGIR », indique un communiqué de la plateforme Alternance 2023.

    Cette rencontre fait suite à une sortie médiatique de la plateforme politique donnée le jeudi 31 août et au cours de laquelle Alternance 2023 a appelé les militaires au dialogue, tout en indiquant au passage à ces derniers la démarche à suivre, faute de quoi le pays risque de connaître un avenir plus sombre que celui duquel les militaires ont sauvé les populations.

    « Le 26 août dernier, les Gabonais ont massivement choisi le professeur Albert Ondo Ossa pour être le président de la République. Cela est incontestable et nul ne le conteste. C’est le lieu de remercier et de féliciter le peuple gabonais pour son vote. L’intérêt supérieur de la nation et la défense de ses intérêts fondamentaux nous commandent de reprendre le processus de centralisation des résultats des élections présidentielles qui a été interrompu.

    Au terme de ce processus qui devrait se poursuivre sous la supervision de nos forces des armées, le professeur Albert Ondo Ossa verra sa victoire dans les urnes officialisée. La voie que nous indiquons est la voie de la raison et de la sagesse. C’est la voie de la démocratie et de l’État de droit. C’est la voie qui permettra au Gabon de se reconstruire, ainsi que nous le souhaitions tous. 

    C’est la voie qui épargnera à notre pays une crise encore plus grande que celle que nous connaissons. Le Gabon doit s’épargner l’isolement de la communauté internationale, les sanctions des institutions financières internationales et de ses partenaires au développement qui se trouvaient dans l’obligation de mettre un terme à toute forme de coopération avec notre pays s’il faisait le choix de sortir de la légalité républicaine », a déclaré Mike Jocktane lors de la déclaration du jeudi 31 août 2023 de la plateforme Alternance 2023.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x