jeudi, mai 30, 2024
More

    Gabon : la déclaration de patrimoine sous forme écrite d’Oligui Nguema toujours attendue

    les plus consultés

    Disposition de l’article 39 de la Charte de la Transition, les déclarations de patrimoine du Président et du Vice- président de la Transition se font toujours attendre. Plusieurs jours après sa prestation de serment, le Général de brigade Brice Oligui Nguema ne s’est toujours pas plié à cet exercice, alors que la Charte prévoit un délai de quarante-huit (48) heures. Attendue par les populations dont certaines couches restent sceptiques quant à la composition de son gouvernement et de certaines nominations, cette déclaration de patrimoine devrait être scrutée à la loupe. 

    « Après la cérémonie d’investiture et dans un délai de quarante-huit (48) heures, le Président de la Cour Constitutionnelle reçoit publiquement la déclaration de patrimoine sous forme écrite, du Président et du Vice- président de la Transition. Cette déclaration fait l’objet d’une mise à jour annuelle ». Bien que la Charte de la Transition soit explicite sur le sujet, la déclaration de patrimoine du président Brice Clotaire Oligui Nguema se fait toujours attendre. Plus de neuf jours après sa prestation de serment historique, le nouvel homme fort du pays, n’a toujours pas présenté son patrimoine aux yeux du peuple alors que tout s’attend à ce que le pouvoir de Transition soit exemplaire et transparent en tout point. 

    En effet, tout puissant Général à la tête de la toute aussi puissante Garde Républicaine (GR) au budget de 30 milliards de fcfa annuel depuis l’ère Bongo-PDG, Oligui Nguema qui serait propriétaire de trois maisons aux États-Unis notamment dans la banlieue du Maryland, à Hyattsville et à Silver Spring comme le révélait en 2020 l’enquête publiée par Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP), maisons qu’il aurait par ailleurs achetées en espèces au prix global de plus d’un million de dollars, n’a donc pas encore livré le contenu intégral de son patrimoine. 

    Si on peut imaginer que les nombreux dossiers à traiter depuis sa prise de pouvoir, freinent cet élan, la population qu’il a juré de servir reste tout de même dans l’expectative, considérant le fait qu’il était un proche des cercles du pouvoir politico-financier de l’ancien régime. Lui qui devrait profiter de cette « déclaration de patrimoine écrite » pour renforcer un peu plus son image de « sauveur de la Nation », doit donc rapidement se plier à cet exercice pour dissiper des doutes qui persistent. A noter que toujours selon l’article 39 de la Charte, cette déclaration devra être « publiée au Journal officiel ». Ce qui la rend de facto accessible au grand public, donc à ces nombreux Gabonais qui espèrent avoir échappé à l’opacité entretenu durant des décennies par le régime Bongo-PDG déchu. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x