Gabon : la rocade «Owendo Bypass» prend forme après la clôture des études d’impact social et environnemental 

LE COFFRET

Inscrit dans le Plan d’Accélération dePointe Claire, Akournam 1 secteur 3, Akournam la Transformation (PAT) 2021-2023 et consistant en la réalisation de la section Sud du périphérique extérieur de Libreville, la rocade « Owendo Bypass » devrait voir ses travaux de réalisation démarrer incessamment. C’est ce que laisse penser la clôture des travaux liés à l’impact social et environnemental dudit projet, qui ont permis aux promoteurs d’échanger avec les populations des douze (12) quartiers concernés. Populations qui devraient être dédommagées assez rapidement, selon des sources proches du dossier. 

Permettant de relier directement la Route Nationale 1, la Zone Économique Spéciale de Nkok, et la zone portuaire d’Owendo, la rocade « Owendo Bypass » avec un budget de près de 60 milliards de fcfa, dont le développement, la conception, le financement, l’exploitation et la maintenance ont été confiés à la Société d’Aménagement du Grand Libreville, filiale à 100 % de Régional Infrastructure Supranational Entity Gabon (RISE), devrait voir ses travaux de réalisation démarrer bientôt. 

Offrant par ailleurs le quadruple avantage de réduire le temps de trajet entre la zone portuaire d’Owendo et la Zone Économique Spéciale de Nkok,  d’augmenter à terme les exportations par l’amélioration de l’accès au Port d’Owendo depuis l’hinterland, de participer à la fluidification du trafic routier pour les usagers tout en permettant aux poids lourds de rejoindre la zone portuaire d’Owendo ou la Route Nationale 1 par un axe routier dédié, cette rocade longue de 18km devrait grandement participer à l’ambition de diversification. 

En revanche, les enquêtes parcellaires et les inventaires de biens qui étaient prévus entre le 26 octobre et le 26 novembre 2022,  selon une note signée du gouverneur de la province de l’Estuaire, Marie Françoise Koumba, semblent n’avoir commencé qu’il y a une semaine, notent plusieurs riverains.

Ces enquêtes et inventaires concernent les populations des quartiers suivants : Pk15, Bikele rails, Mevis rails, Bizango Bibéré, BRC, Bizango Mekoma, Melen Bizango rails, Melen, Nzeng rails, Ayong, Pointe Claire, Akournam 1 secteur 3, Akournam 2 secteur 2, SNI rails, Virié-Octra et Carrefour Setrag.

Si elle suscite quelques réticences de la part des populations des 12 quartiers directement impactés qui selon notre enquête, « se plaignent du manque de communication autour du projet (…) et ont l’impression qu’on leur impose un départ sans discussion », cette voie de contournement devrait logiquement avoir un impact socio économique considérable après matérialisation. Dotée d’un péage, elle offrira par la même occasion des recettes supplémentaires à l’Etat. Nous y reviendrons.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

CGE : 5 partis de l’opposition gabonaise contestent l’installation du Comité Ad Hoc et du collège spécial 

Ce dimanche 05 février, cinq partis politiques de l’opposition ont décidé de boycotter l’installation du Comité Ad Hoc et...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x