Internet mobile : la fin du « vol organisé » à Airtel et Moov-Africa Gabon

LE COFFRET

Las de voir leur crédit téléphonique grignoté une fois le forfait internet terminé,  les clients de Moov-Africa et d’Airtel Gabon auront enfin du répit, avec la possibilité désormais offerte par les deux entreprises d’autoriser ou pas ce basculement en amont. 

Airtel Gabon et Moov Africa Gabon ont visiblement pris bonne note de l’article de Inside News241 du 25 octobre dernier qui dénonçait le vol que subissaient leurs abonnés, avec le basculement sans consentement vers leurs comptes principaux, une fois le forfait internet terminé. Une situation qualifiée de « vol organisé » par de nombreux internautes sur les réseaux sociaux.

LIRE AUSSI : Airtel Gabon, Moov-Africa Gabon Télécom : le vol des abonnés continue ? 

Lundi dernier, c’est d’abord Airtel Gabon qui a changé de fusil d’épaule, en annonçant la mise en place d’une nouvelle configuration qui empêche cette opération qui a tout d’un vol, selon les clients. 

La nouvelle configuration, précise Airtel Gabon,  consiste à avertir l’usager de la fin de son forfait, dans un premier temps, puis à requérir son aval express avant de basculer sur son compte principal. 

Deux jours plus tard,  Moov-Africa Gabon lui emboîtait le pas,  en annonçant une réforme similaire. L’entreprise gabonaise a ainsi informé ses usagers de ce qu’ils auront désormais « la possibilité de choisir leur mode de consommation d’internet, en autorisant ou pas le basculement vers leur compte principal, une fois leur forfait épuisé« .

Si ces configurations réjouissent globalement les clients, elles n’en laissent pas moins un goût amer, tant elles auraient pu et dû se faire depuis longtemps. C’est en tout cas ce que pensent de nombreux observateurs, qui estiment que ces entreprises ont laissé perdurer cette cacophonie pour s’en mettre plein les poches, alors qu’un simple réglage technique aurait suffi à régler les choses.

« Enfin le vol organisé prend fin ! Malheureusement, ces maisons de téléphonie  pouvaient le faire depuis des lustres« , a déploré un client, Shane Philips. Et d’ajouter à l’endroit d’Airtel et Moov-Africa Gabon :  » (..) Merci en tout cas. Il était temps, même si c’est 100 ans plus tard. Parce que dans d’autres pays, les choses se sont toujours faites selon cette nouvelle configuration« . 

Il ne reste désormais plus à Airtel Gabon et Moov-Africa Gabon qu’à multiplier les explications sur ce nouveau mode de consommation d’internet mobile. Faut-il à chaque fois que des consommateurs montent au créneau pour qu’ils soient enfin traités avec respect et cessent de se faire dépouiller ?

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Gabon : les députés appellent à la «limitation de la pratique excessive des exonérations consenties à certaines entreprises»

En plein examen du controversé projet de Loi de règlement 2020, les députés ont passé en revue la stratégie...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x