mardi, février 20, 2024
More

    La plateforme Alternance 2023 invite le Gouvernement à proroger la période de révision du fichier électoral

    les plus consultés

    Le président de la plateforme Alternance 2023, François Ndong Obiang, a appelé le vendredi 2 juin 2023, lors d’une déclaration de presse, le gouvernement à proroger la période de révision du fichier électoral. 

    « La Plateforme Alternance 2023 invite le Gouvernement à proroger la période de révision du fichier électoral », a exhorté son président, François Ndong Obiang.

    Cette demande est consécutive à certaines observations faites par les responsables de la plateforme Alternance 2023 depuis le lancement de l’opération d’enrôlements dans le pays. 

    « La Plateforme Alternance 2023 fait observer avec regret le début tardif des inscriptions sur les listes électorales dans nombre de circonscriptions. Ce qui crée indéniablement un préjudice et une consommation inégale du temps consacré à ce processus, soit 30 jours pour certains et bien moins pour d’autres », fait remarquer la plateforme pour justifier sa demande.

    Au-delà des questions liées à la réduction du nombre de centres d’enrôlement qui constituent un réel handicap pour le succès de cette campagne d’enrôlement, « nombre de Gabonais font état, en plus de l’engorgement et des files d’attente interminables constatées, d’un fonctionnement défaillant du matériel dédié à ces opérations et d’une  désinformation organisée aux abords des centres d’inscription par le parti au pouvoir », précise la plateforme Alternance 2023.

    La plateforme a également saisir cette opportunité pour dénoncer les comportements de certains acteurs politiques du pouvoir qui envoient des personnes immorales dans les quartiers et villages pour tenter de monnayer les inscriptions sur les listes électorales.

    « Disons-le alors sans détour: des responsables du Parti Démocratique Gabonais ont fait émerger une nouvelle profession de « démarcheurs électoraux » qui proposent des sommes d’argent à des compatriotes sur toute l’étendue du territoire national et, en contrepartie, confisquent leurs récépissés d’enrôlement sur les listes électorales. Ces actes se tiennent dans l’indifférence du ministère de l’Intérieur, des Forces de l’ordre et du Centre Gabonais des Élections. Tout ceci avec l’intention de procéder à des votes frauduleux », a dénoncé François Ndong Obiang. 

    Par ailleurs, convaincu que ces actions de corruption ne sont dans le fond que la preuve que le pouvoir en place craint le libre choix des Gabonais et exploite la misère dans laquelle il les a plongés et les maintient depuis belle lurette, la plateforme Alternance 2023 a invité les populations à se faire massivement enrôler quelques soit les conditions difficiles.

    « Il est urgent de mettre à profit les jours restants d’inscriptions sur les listes électorales pour inviter tous nos compatriotes ayant atteint 18 ans, et ceux qui ne se sont jamais inscrits, à le faire. Parce que nous devons reconstruire la dignité de notre Peuple bafouée par des imposteurs (…) Nous appelons toutes les composantes de la société à rester mobilisées, à l’instar des Églises qui militent actuellement pour que règnent enfin la paix, la justice et la vérité des urnes dans notre pays », a conclu le président de la plateforme Alternance 2023.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x