Le Gabonais Georges Mpaga élu au Conseil mondial de « Publiez ce que vous Payez »

LE COFFRET

Le leader de la société civile l’a annoncé lui-même via ses plateformes numériques. Il vient d’être élu par l’ensemble des coalitions de l’Afrique centrale comme membre du Conseil mondial de la plateforme Publiez ce que vous Payez. 

« Une grande nouvelle pour la société civile gabonaise engagée dans la transparence, et l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) globalement. Georges Mpaga, votre humble serviteur, Président exécutif national du ROLBG, Conseiller stratégique de Publiez ce que vous Payez Gabon, membre du groupe multipartite ITIE Gabon, vient d’être élu par les coalitions de l’Afrique centrale au sein du Conseil Mondial de Publiez ce que vous Payez dont le siège est basé à Londres. Il  convient à toutes fins utiles de retenir que cette organisation qui regroupe plus de 1000 Organisations de la société civile internationales et nationales, 51 coalitions nationales à travers les continents, est le plus puissant Consortium  soutenant la transparence dans le secteur extractif à  l’échelle mondiale, singulièrement l’ITIE ».

C’est à travers ce message que Georges Mpaga a annoncé, le mercredi 27 avril, la nouvelle de sa nomination  au Conseil mondial de Publiez ce que vous Payez. Cette Organisation a pour principal objectif de « travailler avec les gouvernements, les populations et les entreprises pour réduire la corruption dans le secteur extractif et pour garantir que les citoyens tirent pleinement profit des ressources naturelles de leur pays ». Elle explore par ailleurs d’autres domaines d’activités tels que la transition énergétique, ou l’égalité des genres.

Si la nomination de Georges Mpaga doit être entérinée le mois prochain, au moment du renouvellement du Conseil mondial du consortium, elle peut déjà être considérée comme acquise, dit-on, le Gabonais étant l’unique proposition de la sous-région. Il a dit en mesurer la portée symbolique.

« Pour moi, c’est une grande responsabilité. Mais surtout un défi qui va dynamiser mon engagement pour  faire entendre la voix de la société civile, renforcer le plaidoyer en faveur d’une meilleure redistribution des revenus générés par les ressources extractives »,  a confié Georges Mpaga.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Réuni en congrès ordinaire, le RPM veut d’une opposition unie en 2023

Le Rassemblement pour la patrie et modernité (RPM, opposition) tient son premier congrès ordinaire tout au long de ce...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x