lundi, mai 27, 2024
More

    Les crédits carbones constituent une aubaine pour le PIB et les investissements verts au Gabon, selon Akinwumi Adesina

    les plus consultés

    D’après le président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, les crédits carbones dont dispose le Gabon grâce à son couvert forestier, estimé à 88%, constituent une véritable aubaine pour le PIB et les investissements verts du pays.

    Interrogé par nos confrères de Gabonactu, en marge de la 58ème assemblée annuelle de la BAD qui s’est tenue à Charm El Cheikh en Egypte du 22 au 26 mai 2023, sous le thème : « Mobiliser les financements du secteur privé en faveur du climat et de la croissance verte en Afrique », le président de la BAD a présenté dans les détails les opportunités qu’offrent ces crédits carbones au Gabon.

    LIRE AUSSI : Crédits carbones : le FGIS   gestionnaire exclusif de plus de 10% du PIB du Gabon 

    Le Gabon « rend des services énormes à la planète […] Cela veut dire qu’en prenant en compte ces services, le PIB doit être réévalué et il doit être beaucoup plus important. (…) Le PIB du Gabon sur la base des services environnementaux que le Gabon fournit à la planète doit être réévalué […] Cela requiert des discussions avec le FMI et d’autres sur la méthode pour y parvenir. C’est quelque chose qui doit être fait », a expliqué le président de la BAD.

    Sur ces avantages que présentent clairement les crédits carbones pour ce pays d’Afrique centrale endetté jusqu’au coup, Akinwumi Adesina  « a affirmé avoir rencontré il y a quelques mois à Libreville le ministre gabonais de l’Economie et surtout le président Ali Bongo Ondimba pour leur faire part de cette analyse ».

    Le président de la BAD a cependant insisté que l’Afrique ne doit pas croiser les bras sur les crédits carbones générés par les forêts du bassin du Congo, 2ème poumon vert de la planète après l’Amazonie.

    « Il faut une norme transversale pour calculer ces crédits et fixer le prix », a-t-il averti avant d’inciter le continent à « développer un marché du carbone au niveau continental pour s’assurer que les investissements se fassent ».

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x