lundi, mai 27, 2024
More

    Marathon : le Kenyan Vincent Kipkemoi remporte la 5è édition du 10 KM de Port-Gentil

    les plus consultés

    La course pédestre la plus rapide d’Afrique et la seule labellisée Gold par la World Athletics, le 10 Km de Port-Gentil est devenue un marchepied et une sorte de tremplin vers l’élévation pour les athlètes professionnels Kényans. Pour preuve, la 5è édition du 10 KM de Port-Gentil a été remportée ce samedi 8 avril 2023 par le Kenyan Vincent Kipkemoi. 

    Déjà vainqueur de la précédente édition, Vincent Kipkemoi a remporté la course en 28 minutes et 11 secondes, sous un soleil de plomb. Grâce à cette victoire, il a ainsi hissé son pays au sommet du podium pour la cinquième année consécutive.

    La seconde et troisième place ont également été occupées par des Kenyans. Boniface Kibiwott, est arrivé en deuxième position avec un temps de 28 minutes et 22 secondes, et Emmanuel Kiprop a occupé la troisième marche avec un temps de 28 minutes et 29 secondes. 

    Selon Vincent Kipkemoi, « le niveau de la compétition était très élevé et la course était très rapide. C’était difficile, mais j’ai fait le travail ».

    Le Britannique Mo Farah, une autre figure bien attendue au sommet du podium des vainqueurs de cette édition, a terminé septième. Sa performance à Port-Gentil a été plus que discrète avec un rythme de 3h04/km. En dépit de cette performance, il s’est dit satisfait d’avoir participé.

    « J’ai vraiment pris du plaisir durant cette course, c’était magnifique, le public a été formidable, je suis heureux d’avoir participé », a-t-il laissé entendre.

    Chez les femmes, le trio de tête était également composé d’athlètes kényanes : Beatrice Chepkoech à la première place en 32 minutes et 13 secondes, Naomi Chepngeno à la deuxième et Sandrafelis Tuei à la troisième marche du podium.

    Les coureurs amateurs gabonais ont, pour leur part, fait preuve de grande endurance. Notamment, Franky Apiamessogui qui a remporté la course chez les hommes en 34 minutes et 39 secondes, et chez les femmes Chancia Mimbale en 36 minutes et 25 secondes. 

    Franck Nguema, ministre gabonais des Sports, s’en est d’ailleurs félicité, mettant en exergue l’importance des valeurs : « Le sport est synonyme de santé et de vie, et c’est de cette manière que nous pouvons implémenter des valeurs saines dans la société. C’est une grande victoire sur le plan sanitaire pour le Chef de l’État ».

    Comme d’habitude, les athlètes gabonais ont respecté l’esprit de Coubertin, inspiré du sermon de l’évêque de Pennsylvanie, Ethelbert Talbot : « Le plus important aux Jeux olympiques n’est pas de gagner mais de participer, car l’important dans la vie ce n’est point le triomphe mais le combat ; l’essentiel, ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu ».

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x