lundi, mai 27, 2024
More

    Missions médico-sociales en provinces : les dernières consignes de Guy Patrick Obiang 

    les plus consultés

    Avant le lancement des missions médico-sociales annoncées par le gouvernement à l’intérieur du pays, le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, a réuni le mercredi 05 avril dernier, les différents directeurs généraux sous sa tutelle, afin de les instruire sur les modalités de mise en œuvre desdites missions.

    « Après avoir rappelé le contexte global qui justifie l’organisation de ces caravanes qui constituent des axes d’actions du Gouvernement, le Ministre a présenté les différentes modalités de mise en œuvre de ces missions aussi bien médicales que sociales dont l’objectif est de lutter contre les déserts médicaux à l’intérieur du pays permettant ainsi à ces populations de bénéficier des soins de qualité », peut-on lire d’un compte rendu des services de communication du ministère de la Santé.

    Prennaient part à cette réunion de mise au point, les directeurs généraux des CHU, de la prévention du sida, de la protection sociale, de la Cnamgs, du CNTS, l’administrateur provisoire de la Cnss, les directeurs du Laboratoire national de santé publique et du centre d’accueil Gabon Egalité, ainsi que le Coordonnateur du programme Gabon Égalité.

    Les missions médico-sociales vont démarrer simultanément ce mois d’avril 2023 dans les provinces de l’Ogooué-Lolo et de l’Ogooué-Maritime. Elles devront durer cinq à six jours sur toute l’étendue de chaque province. Durant ces activités médico-sociales, les populations bénéficieront gratuitement de plusieurs prestations dans plusieurs spécialités de la médecine et d’autres entités sociales. 

    Les populations recevront par exemple des moustiquaires imprégnées pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes. Elles bénéficieront aussi de dépistage gratuit du VIH-Sida, du Diabète, de l’Hypertension artérielle et de procéder à la distribution des vermifuges, afin de lutter contre les vers intestinaux et la bilharziose. 

    « Sur le plan social, les populations, particulièrement les Gabonais économiquement faibles (GEF), bénéficieront de l’enrôlement à la CNAMGS. De même, la Direction générale de la protection sociale assurera la prise en charge des populations en situation d’apatridie. Quant à la CNSS, elle procèdera à la sensibilisation et au recensement des retraités pensionnés et surtout des entreprises locales », précise le ministère de la Santé.

    Le Centre d’accueil et la Coordination du programme Gabon Égalité va également procéder à la sensibilisation sur les avancées juridiques des droits des femmes, la santé sexuelle de la reproduction (SSR), la lutte contre les cancers féminins, la vaccination infantile, les visites pré et postnatales, le planning familiale et bien plus encore.

    Pour rendre toutes ces actions possibles et faciliter le travail des équipes, le ministre de la Santé a annoncé l’acquisition des équipements mobiles. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x