Port-Gentil : les employés de Bolloré réclament la tête de Cyrille du Crest et lancent une grève générale 

LE COFFRET

Deux jours après une assemblée générale extraordinaire en marge de laquelle ils laissaient planer le spectre d’une grève générale, les agents de Bolloré Port-Gentil ont mis leur menace à exécution. Réclamant notamment le « départ immédiat » de Cyrille Du Crest, directeur d’agence Bollore Port-Gentil qui selon plusieurs sources mènerait la vie dure à ses agents, mais également le respect de la convention de cession de la SNAT au groupe français, les délégués syndicaux ont dans un courrier daté du 21 décembre 2022, fait savoir à leur hiérarchie que les agents suspendaient de manière « concertée » toutes activités « pour une durée indéterminée ».

Sale temps en perspective pour le géant français Bolloré Transport & Logistics. Alors qu’il a annoncé récemment l’acquisition de la Société Nationale d’Acconage et de Transit (SNAT), l’une des dernières entités qui était encore sous contrôle de l’État gabonais, le spécialiste des activités portuaires, ferroviaires, de commission de transport et de logistique pétrolière, doit faire face à ce qui s’apparente à une grève générale illimitée de la part de ses agents de Port-Gentil. 

En cause, la « condescendance de son directeur d’agence local qui aurait porté atteinte à l’intégrité de ses collaborateurs », dont ils demandent « le départ immédiat » d’une part, et d’autre part le flou entourant les questions relatives « aux transferts des contrats de travail » liées à la fois à l’acquisition par Mediterranean Shipping Company (MSC) de Bolloré Africa Logistics et à l’acquisition par Bolloré Transport & Logistics de la SNAT. 

Estimant notamment que la hiérarchie n’a pas assez « répondu aux inquiétudes du personnel au regard des licenciements économiques antérieurs répétés », les agents par la voix de leurs délégués syndicaux et délégués du personnel Port-Gentil, ont donc décidé de déposer un préavis de grève ce jeudi 22 décembre 2022. Une grève qui selon la lettre de préavis « sera organisée dans l’enceinte de chacun des sièges de chaque filiale autour d’un piquet ». A noter que dans un souci de respect des conventions, les agents ont convenu que sur l’ensemble des sites (Owendo, Port-Gentil et Haut-Ogooué), le travail sera tout de même assuré de 8 heures à 11 heures. 

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Rapport EIU 2022 : le Gabon parmi les « Régimes autoritaires » en Afrique ?

Selon la dernière édition de l’indice de démocratie de l’Economist Intelligence Unit (EIU), rendu public le 6 février dernier,...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x