Serge Abslow : « procès-spectacles, des expédients qui sont en réalité le procès de la République telle qu’elle fonctionne aujourd’hui »

LE COFFRET

Dans un billet quasi-quotidien, Serge Abslow analyse avec beaucoup de sarcasme les faits de société et les évènements qui chamboulent la vie du Gabonais dans son pays. Le billet sarcastique du jour nous replonge dans la série de procès initiés dans le cadre de l’opération Scorpion lancée par le gouvernement en 2019. Après les procès de Brice Laccruche Alihanga (5 ans de prison ferme en octobre 2021), récemment Patrichi Tanasa (12 ans de prison juillet 2022) et Ike Ngouoni Aila Oyouomi (8 ans de prison en juillet 2022), le billet sarcastique interpelle les consciences sur le caractère expéditif et spectaculaire de ces procès en 10 points. Lecture.

« 

1.     Il est regrettable de constater que les affaires judiciaires les plus attendues dans notre pays fassent l’objet d’un traitement rapide. Comme s’il y a vait une envie de les expédier au plus vite pour se libérer d’un poids qui pèse sur la conscience. 

2.     Un peu à l’image d’une épine que l’on ressent dans son soulier et dont on voudrait se debarrasser au plus vite. C’est le sentiment que me donnent ces foires judiciaires qui servent de procès à « la Bande à Laccruche ». 

3.     Certains d’entre eux se sont déja déroulés à la hussarde et ont été de vrais expédients qui n’ont eu pour objectif que de se donner bonne conscience en aboutissant à des verdicts dignes des plus grandes farces. Ils se sont soldés par la libération pure et simple de certains. 

4.     Certains autres, en revanche sont à l’évidence marqués du sceau gênant et évident du « doit être condamné ». Celà se voit et se sent dans le rendu de l’instruction qui nous apparaît exclusivement à charge, sans jamais être à décharge à certains égards.

5.     Et voilà qu’on apprécie des faits exécutés par des individus solitaires, sans jamais tenir compte du contexte qui a commandé l’exécution de leurs actes qui relèvent au contraire d’une logique solidaire. On veut nous faire entendre que les faits à eux reprochés, sont des actes isolés.

6.     Alors que ce sont à l’évidence des actes tributaires d’une chaîne de commandment dont les premiers responsables se trouvent au sommet d’une pyramide à la crête désormais étêtée. Sans prendre le parti de ces jeunes dont je ne partage point les valeurs et n’excuse point les horrors. 

7.     Mais cette justice spectacle qui n’a pour mission que de faire des examples et non pour rendre la justice, m’exaspère et n’est en vérité qu’une parodie de justice qui confirme si besoin est le sentiment profond que la justice n’est plus rendue au nom du people gabonais mais des puissants. 

8.     Pour que la justice s’exerçat pleinement dans ce scandale qui a gravement entaché la république en révélant ce qu’elle a de plus abjecte, il aurait fallu qu’elle jugea aussi et surtout tous ceux qui ont rendu possible cet épisode honteux de notre histoire commune. Et Dieu seul sait qu’ils sont legion. 

9.     Juger #Tanasa et Ike_Ngouoni aujourd’hui,  #Ondo_Mba demain, après avoir déja jugé #Laccruche et #Allogho_Akué hier, sans jamais s’intéresser à tous ceux qui les ont aidés, accompagnés, confortés et même encouragés, et aussi tous ceux au nom et au bénéfice de qui ils ont commis ces actes, c’est franchement mettre un pansement sur une jambe de bois. 

10.  En vérité je vous le dis, aucun Gabonais n’est convaincu de ce que ces procès-spectacles réflètent et rendent une quelconque justice. Mais ils se consolent de savoir que les procès de ces jeunes gens, boucs émissaires par excellence, sont en réalité le procès de toute la République telle qu’elle fonctionne aujourdhui. 

Sarcastiquement vôtre ! »

Serge Abslow, chroniqueur

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Gabon : les députés appellent à la «limitation de la pratique excessive des exonérations consenties à certaines entreprises»

En plein examen du controversé projet de Loi de règlement 2020, les députés ont passé en revue la stratégie...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x