samedi, juin 22, 2024
More

    Tensions sur la plateforme pétrolière et gazière d’Étimboué : le ROLBG à la rescousse 

    les plus consultés

    Dans un communiqué reçu par Inside News241 ce vendredi  7 juin 2024, le Réseau des organisations libres pour la gouvernance et la démocratie (ROLBG), par la voix de Georges Mpaga, annonce la mise en place d’une médiation visant à réduire les tensions dans le secteur pétrolier. Des tensions dues à une grève générale à Batanga avec arrêt des activités et observation d’un service minimum. Nous publions l’intégralité dudit communiqué. 

    Depuis plusieurs semaines, la grande plateforme pétrolière et gazière du Gabon basée à Batanga dans le département d’ETIMBOUE est en ébullition avec des mouvements de protestation émanent des employés de Perenco, singulièrement les sous- traitants  de cet opérateur ainsi les ouvriers recrutés dans les communautés riveraines. Les revendications portées à l’attention de Perenco et de ses prestataires affiliés portent sur :

    1. Les conditions de travail précaires et misérables qui constituent des actes ignobles, en somme, de l’esclavage moderne ;

    2. Les violations permanentes de la législation gabonaise sur le régime du travail dans le secteur pétrolier ( contrats de travail aléatoires, généralement des CDD d’un mois renouvelables et pour certains pendant 10, 15, 20 ans ;

    3. Les cotisations sociales et salariales ne sont pas reversées à CNSS et CNAMGS ;

    4. Ces travailleurs communautaires et sous-traitants ont des horaires de 12h de travail par jour . Ceux des sous-traitants qui viennent de Port Gentil pour des séjours de 28 jours sur site, sont payés en monnaie de singe (300000 en moyenne) ;

    5. Malgré  les dépôts des mémorandums de revendications de ces personnels indispensables à notre économie et éléments vitaux pour notre production pétrolière et gazière, Perenco et ses prestataires de services affichent une attitude d’entreprises coloniales et esclavagistes promoteurs affirmés du travail au noir. Ces derniers refusent d’écouter et de s’asseoir sur une table ronde de négociation pour régler les problèmes et répondre aux attentes des travailleurs.

    Par ailleurs, face à cette situation qui risque de dégénérer, je tiens à interpeller le CTRI et le Gouvernement de la transition quant à leurs responsabilités devant les agissements de Perenco qui viole les droits des travailleurs gabonais et qui par ailleurs participe à la destruction des écosystèmes, aux pollutions à grande échelle, provoquant des dommages environnementaux, sociaux et sanitaires de grande ampleur( pollueur non payeur et impunité).

    Pour ramener la sérénité et restaurer les droits de l’Homme dans cette partie du territoire national, les pouvoirs doivent agir dans l’intérêt des gabonais.

    Le ROLBG (Réseau des organisations libres pour la gouvernance et la démocratie), en sa qualité d’organisation de défense des droits de l’Homme et des communautés des zones extractives , compte mener une médiation et des activités atténuation des tensions au niveau local et des plaidoyers auprès des autorités compétentes au sein du Gouvernement et du CTRI (Comité pour la transition et la restauration des institutions).

    Libreville, le 07 juin 2024

    Georges MPAGA 

    Leader de la société civile (ROLBG) 

    Acteur engagé et soutenant la Transition

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x