Commonwealth/Elisabeth II : la reine est morte, vive le roi

LE COFFRET

Ferdinand DEMBA
Ferdinand DEMBAhttp://www.insidenews241.com
Passionné de lettres et désormais de chiffres, Ferdinand DEMBA est le directeur de publication d’Inside News241. Journaliste de métier et de convictions, lui et son équipe sont au service d’une information objective, d’utilité publique et au service de la vérité.

La nouvelle à été accueillie avec beaucoup de tristesse et de mélancolie dans le monde. Ce jeudi 8 septembre 2022 est un jour sombre pour le Royaume d’Angleterre, le Commonwealth et le monde dans sa globalité. Après 70 ans d’un règne hors du commun, la Reine Elizabeth II, qui avait accédé au trône en 1952 à l’âge de 26 ans, est décédée à 96 ans, comme annoncé par le biais d’un communiqué de Buckingham Palace. Souveraine vénérée par le peuple britannique, cheffe des armées, gouverneure suprême de l’Eglise anglicane, interlocutrice des quinze premiers ministres britanniques, la monarque laisse une empreinte intarissable sur la monarchie et le monde. 

Témoin privilégié de la fin de l’empire britannique, des indépendances africaines, des plus grands événements du 21ème siècle, la monarque qui avait accédé au trône à l’âge de 26 ans s’est éteinte à 96 ans, à peine quelques mois après avoir fêté son jubilé de platine. Celle qui avait un lien si particulier avec le continent, dans la mesure où c’est au cours d’un voyage officiel au Kenya en février 1952 qu’elle est devenue reine, après le décès de son père le roi Georges VI, s’en est allée laissant derrière elle un monde sous tension.

« Reine au grand coeur » comme l’a souligné le président français Emmanuel Macron, la Reine Élisabeth II qui « avait captivé le monde avec un règne défini par la grâce, l’élégance et une éthique de travail infatigable », comme indiqué par l’ancien président américain Barack Obama, aura « marqué une époque » pour reprendre les propos de Joe Biden, actuel président américain. Pour preuve, elle aura tout au long de son règne, côtoyé pas moins de 14 présidents américains et 12 premiers ministres canadiens. 

Le roi Charles III sera le successeur de la reine Elisabeth II.

Au terme d’un « règne de 70 ans qui a englobé des périodes d’énormes changements, au cours desquelles elle a représenté une remarquable source de réconfort pour le peuple britannique », comme l’a pour sa part souligné le président irlandais Michael D. Higgins, Elizabeth II s’est donc éteinte au Château de Balmoral. Remplacé sur le trône par son fils Charles III, cette « grande amie de l’Afrique », comme l’a rappelé le président gabonais Ali Bongo Ondimba, devrait recevoir dans les prochains jours, un hommage digne de son rang. Le roi Charles III sera son successeur au trône d’Angleterre. 

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Réuni en congrès ordinaire, le RPM veut d’une opposition unie en 2023

Le Rassemblement pour la patrie et modernité (RPM, opposition) tient son premier congrès ordinaire tout au long de ce...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x