mercredi, juillet 24, 2024
More

    Dialogue national inclusif : quels enjeux ?

    les plus consultés

    Le Dialogue national inclusif au Gabon, initié dans le sillage du coup d’État du 30 août 2023 qualifié de “Coup de libération » par le CTRI et de nombreux compatriotes, porte en lui des enjeux capitaux pour l’avenir du pays. Le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) a fixé un cap ambitieux. 

    Ce processus visant à instaurer une nouvelle ère de gouvernance et de coexistence au Gabon est centré sur trois axes principaux : la réforme politique, l’économie et les ressources, ainsi que la cohésion sociale. Chacun de ces axes représente un pilier essentiel pour la refondation du Gabon.

    1. Réforme politique : nécessité de réformer le système politique pour assurer une véritable démocratie représentative.

    En réponse à des décennies de gouvernance contestée, la réforme politique est indispensable pour établir une démocratie représentative authentique au Gabon. Cet enjeu gravite autour de la création d’institutions solides et transparentes, de la garantie d’élections libres et équitables, et de l’instauration de mécanismes efficaces pour la lutte contre la corruption. 

    La refonte du cadre électoral, l’indépendance de la justice, et le renforcement du parlement sont autant de mesures cruciales à envisager pour permettre une véritable séparation des pouvoirs et une participation citoyenne active dans la vie politique.

    2. Économie et ressources : discussion sur la redistribution équitable des ressources pétrolières et naturelles du Gabon.

    Le Gabon bénéficie d’une abondance de ressources pétrolières et naturelles, pourtant, la disparité des revenus et l’inégal accès aux bénéfices de ces richesses a longtemps alimenté les frustrations. Un des enjeux majeurs du dialogue est donc la mise en place de politiques économiques et de mécanismes de redistribution qui garantissent que les fruits de la prospérité du pays profitent à tous les Gabonais. 

    Il s’agit de réviser les contrats avec les entreprises étrangères, d’assurer la transparence dans la gestion des revenus des ressources naturelles et de développer des stratégies pour diversifier l’économie afin de réduire la dépendance aux exportations de pétrole.

    3. Cohésion sociale : importance de la réconciliation nationale et de la reconstruction de l’unité au sein du peuple gabonais.

    Le dialogue offre une opportunité unique de travailler sur la cohésion sociale et la réconciliation nationale, après des années de politiques clivantes. La promotion de l’unité nationale, le respect des diversités ethniques, culturelles et régionales, ainsi que la réparation des injustices passées sont nécessaires pour cicatriser les plaies du passé. 

    Cela implique aussi de s’attaquer aux causes profondes du mécontentement social, comme le chômage, l’accès inégal à l’éducation et aux services de santé, et la précarité des conditions de vie de larges pans de la population.

    Chaque enjeu du Dialogue national inclusif porte en lui la promesse d’une transformation profonde du Gabon. Les défis sont de taille, mais l’engagement des participants au dialogue, soutenu par l’aspiration au changement exprimée par la population, suggère un avenir prometteur pour le pays. 

    La réussite de ce processus pourrait non seulement redéfinir le Gabon sur la scène nationale mais également servir d’exemple positif de résolution pacifique et constructive des crises politiques en Afrique. Son échec pourrait donner raison à ceux qui disent que “le CTRI est une mutation du Parti démocratique gabonais”, avec tout ce que cela implique comme conséquence. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x