mardi, juillet 16, 2024
More

    Front social : soupçons de corruption au cœur de la marine marchande gabonaise ?

    les plus consultés

    Au Gabon, la gestion du projet de nouveau siège de la Direction générale de la marine marchande (DGMM) suscite des interrogations et des controverses. La déclaration ce lundi 22 avril du Syndicat national des agents de la marine marchande (SYNAMM) en atteste. En effet, en pleine crise de logement pour ses employés, la DGMM semble naviguer à vue, oscillant entre des plans de construction initiaux et l’achat soudain d’un immeuble désuet. Une situation qui soulève des questions non seulement sur la gestion des fonds, mais aussi sur les véritables motivations derrière ces décisions.

    Depuis plusieurs mois, les employés de la DGMM sont réduits à squatter des chambres d’hospitalisation, faute de bureau adéquat, tandis que leurs dirigeants débattent sur l’avenir immobilier de l’institution. Initialement, un terrain de 5.000 m² avait été acquis pour y construire le futur siège, avec un financement prévu par les fonds du Registre International d’Immatriculation des Navires. Cependant, une volte-face récente a orienté les efforts vers l’acquisition d’un immeuble dans la zone moins centrale de la sablière, une décision qui a pris de nombreux employés et observateurs par surprise.

    Des raisons floues

    Nous rappelons à toutes fins utiles que la DGMM dispose de deux parcelles de terrain qui peuvent abriter ce siège :

    – La première de plus de 7.000 m2 dans la zone d’Owendo barracuda ou sont construits la Station Maritime et Fluviale et la Direction des Affaires Portuaires et des Activités Connexes au Transport Maritime ;

    – Le deuxième de 5.000 m2, en face de la SOBRAGA dans la périphérie de Foberd Gabon. Comment expliquer ce virage à 180° à propos du projet du siège qui en quelques jours est passé de la construction à l’achat ? Que cache le choix porté sur ce dernier bâtiment, alors que dans le même temps deux autres mieux placés et offrant les dispositions pour abriter des bureaux ont été visité et des propositions sont sur la table des responsables ?”, s’interroge Servais Boungou Yolla, secrétaire général du SYNAMM.

    Les raisons de ce changement abrupt sont floues. L’option d’achat d’un bâtiment construit initialement pour des appartements dans un lieu reculé et peu pratique pour les employés pose sérieusement question. De plus, cet immeuble est situé dans une impasse, compliquant davantage l’accès, en particulier pour un service qui nécessite une réactivité rapide en cas d’urgences maritimes.

    Inquiétudes sur la gestion des fonds publics

    Cette décision est encore plus troublante compte tenu des autres options disponibles. La DGMM possède déjà deux terrains dans la zone portuaire, bien plus adaptés aux nécessités de l’organisation. Pourquoi ignorer ces options viables pour se tourner vers un projet moins pratique et potentiellement plus coûteux ?

    Les implications de ces décisions vont au-delà de la simple logistique. Elles soulèvent des inquiétudes sur la gestion des fonds publics et la transparence des décisions gouvernementales, surtout lorsque le ministre des Transports, de la Marine marchande et de la mer, Dieudonné Loïc Ndinga Moudouma, un marin de formation, semble naviguer contre les vents de la logique et de la praticité. Les actions de la tutelle, qui devraient prioriser l’efficacité et le bien-être du personnel, paraissent ainsi être guidées par d’autres considérations, peut-être de nature financière.

    L’état des lieux de la DGMM, le choix des sites, les montants investis, et les transactions effectuées doivent être scrutés avec minutie. Ce dossier n’est pas seulement une question de logistique ou d’administration, il pourrait également être indicatif de pratiques plus inquiétantes au sein du gouvernement, s’inquiètent les syndicalistes. En conséquence, une enquête claire et transparente s’impose pour clarifier ces décisions et assurer que les fonds publics sont utilisés de manière judicieuse et dans l’intérêt public.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x