mercredi, février 21, 2024
More

    Gabon : Alternance 2023 fait une sortie médiatique sous fond de discorde avec les militaires du CTRI

    les plus consultés

    Ce jeudi 31 août 2023, la principale plateforme de l’opposition, de laquelle est issu le principal adversaire d’Ali Bongo Ondimba lors de l’élection présidentielle du 26 août dernier, Alternance 2023, a fait une déclaration dont le fond ne semble pas être en phase avec la dynamique jusqu’ici lancée par les autorités de la transition.

    Si dès l’entame de leur déclaration lue par Mike Jocktane, l’un des leaders de la coalition des partis de l’opposition, la plateforme Alternance 2023 à saluer le patriotisme dont ont fait montre les forces de défense et de sécurité réunies au sein du Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), le fond de la déclaration laisse déjà transparaître des discordes.

    D’abord, Alternance 2023 a clairement exprimé sa lecture des événements que le pays traverse et explicitement exprimé son positionnement. Alternance 2023 s’est dit ne pas être prêt à : « demander aux Gabonais qui ont massivement élu le Pr Albert Ondo Ossa pour être le président de la République de renoncer à ce choix. Cela n’est pas acceptable et le peuple gabonais ne l’acceptera pas ».

    Mieux, Alternance 2023 a fixé unilatéralement et sous un ton d’injonction aux militaires qui n’ont même pas encore mis à plat les institutions et restaurer ces dernières, la marche à suivre, quoi qu’ayant demandé aux forces de défense et de sécurité un dialogue pour « évaluer dans un cadre patriotique et responsable la situation et de trouver entre Gabonais la meilleure solution qui permettra au pays de sortir grandi de cette situation ».

    « Le 26 août dernier, les Gabonais ont massivement choisi le professeur Albert Ondo Ossa pour être le président de la République. Cela est incontestable et nul ne le conteste. C’est le lieu de remercier et de féliciter le peuple gabonais pour son vote. L’intérêt supérieur de la nation et la défense de ses intérêts fondamentaux nous commande de reprendre le processus de centralisation des résultats des élections présidentielles qui a été interrompu.

    Au terme de ce processus qui devrait se poursuivre sous la supervision de nos forces des armées, le professeur Albert Ondo Ossa verra sa victoire dans les urnes officialisée. La voie que nous indiquons est la voie de la raison et de la sagesse. C’est la voie de la démocratie et de l’État de droit. C’est la voie qui permettra au Gabon de se reconstruire, ainsi que nous le souhaitions tous. 

    C’est la voie qui épargnera à notre pays une crise encore plus grande que celle que nous connaissons. Le Gabon doit s’épargner l’isolement de la communauté internationale, les sanctions des institutions financières internationales et de ses partenaires au développement qui se trouvaient dans l’obligation de mettre un terme à toute forme de coopération avec notre pays s’il faisait le choix de sortir de la légalité républicaine », a déclaré Mike Jocktane lors de la déclaration de ce jeudi 31 août 2023 d’Alternance 2023.

    Alternance 2023 est-elle en train de bomber le torse face à l’armée pour tenter de l’intimider ? Le moins que l’on puisse dire c’est que cette démarche envenimerait les choses. Mieux, on constate surtout que le vide laissé par le régime aiguise déjà une sorte d’appétit politique chez les politiques gabonais. 

    Toutefois, si ces derniers ne sont pas maîtrisés et canalisés par le vent de patriotisme né dans le pays à la suite du patriotisme des militaires, cela risque d’annihiler l’importance de l’action des militaires jusqu’ici salvatrice, tout comme son futur impact. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x