mardi, avril 23, 2024
More

    Gabon : la mémoire de Glen-Patrick Moundendé salie par la justice selon la famille

    les plus consultés

    La vérité ne semble visiblement toujours pas avoir été rétablie au sujet de « l’assassinat » de Glen-Patrick Moundendé par les services de la gendarmerie nationale. Présenté à l’opinion nationale et internationale comme un preneur d’otages, à la limite comme un terroriste, et les agents à l’origine de son décès comme des héros, la famille du disparu ne semble pas être en accord avec ce souvenir qu’on retient de leur enfant.

    En effet, les sœurs et tante du regretté Glen-Patrick Moundendé qui multiplient des sit-in auprès des services de la gendarmerie de Mandji Ndolou pour réclamer la dépouille de leur fils,  s’insurgent contre le discours officiel entourant les actions commises par leur enfant, bien que reconnaissant certaines actions répréhensibles.

    Le moins que l’on puisse dire c’est que la sortie médiatique de Roger Darnel Nguema Ondo, procureur de la République près le tribunal de première instance de Mouila, censée rassurer les populations a finalement mis le feu aux poudres. 

    LIRE AUSSI : Mort de Glenn : la version officielle livrée par le procureur de Mouila  

    La famille du disparu s’étonne du fait que le procureur avoue avoir été informé des évènements ayant conduit au décès du jeune Glen-Patrick Mundende, sans pour autant que ce dernier n’ait daigné bouger le petit doigt.

    « Aujourd’hui, le procureur de Mouila réagit. Mais quand cette histoire a commencé, où était le procureur? Nous sommes dans la Ngounié qui est représentée par un procureur qui devait aller sur les lieux », a déploré une sœur de la victime, joint par nos confrères de GMT.

    Selon cette dernière, la version délivrée par le procureur à l’opinion nationale et internationale n’est que celle des agents qui auraient juste rapporté leur version au parquet. Ce qui porte à croire que la réalité est ailleurs. Mieux, le discours officiel serait construit sans entendre les deux parties, pire elle ne tient pas compte des démarches entreprises par le défunt de son vivant. 

    Jusqu’à ce jour, il semble que les autorités aient décidé pour des raisons encore inconnues de conserver la dépouille du jeune homme. La famille du défunt demande la restitution de son corps, afin de l’enterrer dignement. « On veut voir l’état du corps de Glen-Patrick Moundende. Et on va l’enterrer dignement […] Nous on veut seulement le corps. C’est tout ce qu’on veut », a indiqué un membre de la famille.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x