jeudi, février 22, 2024
More

    Gabon : les produits pharmaceutiques, quatrième poste de dépenses au deuxième trimestre 2022, avec plus de 33 milliards de fcfa

    les plus consultés

    La société gabonaise serait-elle malade? C’est la question que l’on serait tenté de se poser au regard du montant colossal décaissé par les opérateurs au terme du premier semestre 2022. Quatrième poste de dépenses en matière d’importations, ces produits pharmaceutiques sont désormais juste derrière les biens d’équipements (267,1 milliards de fcfa), les biens intermédiaires (188,9 milliards de fcfa), les produits alimentaires (184,5 milliards de fcfa). Toute chose censée interpeller l’exécutif quant aux problèmes de santé des populations. 

    Sur les 738,1 milliards de fcfa d’importations au premier semestre 2022, plus de 33,6 milliards de fcfa ont été dédiés pour les produits pharmaceutiques. En hausse de près de 15% par rapport au premier semestre 2021, ce montant représente le quatrième poste de dépense pour les importations derrière les biens d’équipements (267,1 milliards de fcfa), les biens intermédiaires (188,9 milliards de fcfa), les produits alimentaires (184,5 milliards de fcfa).

    LIRE AUSSI : Gabon : oligopolistique, le commerce de produits pharmaceutiques affiche une hausse de 40 % de son CA en 10 ans

    Loin devant les produits pétroliers et gaziers dont 14,5 milliards de fcfa ont été importés à la fin du premier semestre 2022 (en baisse de 53,6% en glissement annuel) et encore plus loin des boissons dont la valeur des importations à fin juin se situe à 8,4 milliards de fcfa, les importations de produits pharmaceutiques semblent traduit le caractère maladif actuel de la population. Toute chose devant amener l’exécutif à s’interroger sur les causes de cet état de fait. 

    LIRE AUSSI : Gabon : La Santé Pharmaceutique au bord du gouffre, faute d’intégration au circuit de distribution locale

    Évaluées à 26,6 milliards de fcfa au premier semestre 2013 et à un peu plus de 30 milliards de fcfa au premier semestre 2017, ces importations de produits pharmaceutiques connaissent par ailleurs une croissance constante ces dernières années. Un constat qui interroge sur la réelle volonté des pouvoirs publics de faire du Gabon un hub pharmaceutique régional et ce, alors qu’il avait déroulé le tapis rouge à La Santé Pharmaceutique, opérateur spécialisé dans la fabrication de médicaments et qui devrait à moyen terme, réduire cette facture. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x