mardi, février 20, 2024
More

    Gabon : Me Eyue Bekale porte plainte contre Molina et France 24 pour diffamation à l’encontre de son client Opiangah

    les plus consultés

    L’affaire de pédocriminalité qui a secoué le monde du football gabonais en décembre 2021 resurgit comme par enchantement depuis la nomination du gouvernement de Transition auquel appartient Hervé Patrick Opiangah en tant que ministre des Mines. Son conseil, maître Gisèle Eyue Bekale, avocate au  Barreau du Gabon, a annoncé lors d’un point de presse ce lundi 11 septembre, que deux plaintes avec constitution de partie civile ont déjà été déposées devant le Doyen des juges d’instruction du tribunal judiciaire de Paris contre Romain Molina pour diffamation.

    Dans une vidéo publiée sur les réseaux le 11 septembre 2023, le journaliste franco-Espagnol Romain Molina met directement et personnellement en cause l’honneur d’Hervé Patrick Opiangah le citant dans des faits de pédo-criminalité dans le sport gabonais. En réaction, le conseil de l’homme public et ministre des Mines du gouvernement de Transition s’est fendu d’une déclaration pour réfuter ces accusations et annoncer dans la foulée des actions en justice, afin que le journaliste réponde de ses actes qualifiés de diffamation.

    « Monsieur Hervé Patrick OPIANGAH dont la crédibilité est ainsi gravement mise en cause tient, par ma voix, à indiquer que les propos diffamatoires tenus par ce journaleux véreux dont le seul but est de discréditer l’honneur d’un homme sont totalement faux et particulièrement malveillants. Mr Hervé Patrick OPIANGAH tient à récuser et à réfuter formellement toutes ces accusations infamantes qui ne reposent sur aucune offre de preuve. II tient à rappeler qu’il bénéficie pleinement de la présomption d’innocence », a affirmé son conseil.

    Pour le moment, deux plaintes avec constitution de partie civile avaient déjà été déposées devant le Doyen des juges d’instruction du tribunal judiciaire de Paris contre Romain Molina le 13 juillet 2022 pour les mêmes faits de diffamation. Deux ordonnances de renvoi devant le tribunal correctionnel ont été rendues le 19 juin 2023 et le 31 août 2023 contre la chaîne de télévision France 24, pour complicité, précise maître Gisèle Eyue Bekale, avocate au Barreau du Gabon et ancien membre du Conseil de l’Ordre.

    Le juge d’instruction et le Procureur de la République française ont retenu qu’il existe des charges suffisantes à caractère diffamatoires au préjudice d’Hervé Patrick Opiangah qui s’est constitué partie civile. L’audience est fixée le 19 septembre 2023 devant la 17ème chambre du tribunal correctionnel à Paris. 

    Il faut dire que les scandales d’abus sexuels sur mineurs dans le sport mondial révélés par le journaliste français d’origine espagnol Romain Molina avaient choqué une grande partie de l’opinion nationale et internationale. D’ailleurs, la justice gabonaise s’était même saisie de l’affaire pour interpeller les auteurs de ces actes dans le sport national. Résultat des courses, plusieurs arrestations ont eu lieu dans la foulée sous les ordres du procureur de la République André Patrick Roponat, notamment de l’ancien sélectionneur de l’équipe nationale des moins de 17 ans, accusé d’agressions sexuelles présumées sur des centaines d’enfants, Patrick Assoumou Eyi, ainsi que deux entraîneurs de clubs, Orphée Mickala et Triphel Mabicka sans oublier l’entraîneur de taekwondo, Martin Avera.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x