samedi, juin 22, 2024
More

    Gabon : Walmart, Kroger, Sysco, ces entreprises américaines de la distribution agroalimentaire qui pourraient s’intéresser à notre marché

    les plus consultés

    S’il existe un secteur à forte valeur ajoutée dans l’écosystème gabonais, en dehors du pétrole et des mines, c’est bien la distribution agroalimentaire. Chasse gardée des géants français Intermarché et Carrefour (deuxième plus grosse entreprise mondiale avec plus de 130 milliards de dollars US de chiffre d’affaires en 2019, et qui a fait son entrée sur le marché local en 2021), ce secteur pourrait bénéficier des investissements américains, avec le géant Walmart notamment. 

    Combien de temps encore le consommateur gabonais va devoir se contenter du french monopole dans le secteur de la grande distribution? Combien de temps ne va-t-il avoir le choix qu’entre Intermarché (partenaire du groupe Ceca-Gadis) et Carrefour (qui a mis la main sur Prix-Import)? Ces questions valent leur pesant d’or, tant le consommateur gabonais est aujourd’hui asphyxié par des prix qui évoluent au gré de la volonté de ces distributeurs qui n’hésitent pas à spéculer sous le regard complice des autorités compétentes (Direction générale de la consommation et de la concurrence, entre autres).

    LIRE AUSSI : Coopération : les relations entre le Gabon et les États-Unis vont bon train, selon Ellen Thorburn 

    En effet, jouissant d’un monopole comme aux plus belles heures de la toute puissance française au Gabon, ces opérateurs n’ont aujourd’hui aucune véritable concurrence sur le marché à l’exception de quelques détaillants mal structurés. Faisant la pluie et le beau temps dans un secteur au potentiel encore inexploité, et surtout, dans un pays géo-stratégiquement bien situé dans une région du monde qui devrait compter jusqu’à 103 millions d’habitants d’ici 2050, ces deux entreprises pourraient pourtant bénéficier d’une concurrence plus féroce avec notamment des géants tels que Walmart, Kroger ou encore Sysco. 

    Disposant de ressources colossales, plus de 510 milliards de dollars US de chiffres d’affaires pour Walmart en 2019, plus de 121 milliards de dollars US pour Kroger et plus de 59,6 milliards de dollars US pour Sysco notamment, ces entreprises qui ont fait leur preuve au niveau international, pourraient véritablement changer la donne en s’implantant dans un pays qui compte déjà quelques beaux noms de l’industrie américaine (Vaalco, BW Energy dans le secteur pétrolier). 

    LIRE AUSSI : Pétrole : Vaalco Gabon et BW Energy, Carlyle Group, derniers représentants du pays de l’Oncle Sam dans l’économie gabonaise 

    Si pour l’heure ces entreprises n’ont pas encore jeté leur regard sur ce petit pays de 2 millions d’habitants, l’entrée de Walmart sur le marché africain dès 2011 avec le rachat du détaillant sud-africain Massmart, laisse penser à une volonté du géant de Bentonville d’étendre ses tentacules sur un continent encore quasiment vierge. Volonté que semblent d’ailleurs appuyer les autorités américaines au plus haut niveau, si l’on se réfère à la visite récente sur le continent de Kamala Harris, vice présidente Américaine. Quoi qu’il en soit, une entrée du champion du « Save money. Live better. » sur le marché gabonais, ne serait pas pour déplaire à un consommateur gabonais au bout du rouleau. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x