lundi, juillet 22, 2024
More

    147ème Session de l’Union Interparlementaire : Jean François Ndongou attendu à Luanda

    les plus consultés

    Le président de l’Assemblée nationale de transition, l’honorable Jean François Ndongou, est attendu à Luanda à l’invitation du secrétaire général de l’UIP qui l’a convié à prendre part à la 147ème Assemblée générale de l’Union interparlementaire (UIP) et des réunions connexes qui aura lieu à Luanda du lundi 23 octobre au vendredi 27 octobre 2023, sous le thème « Action parlementaire pour la paix, la justice et des institutions efficaces ».

    En tant que leader de l’Assemblée nationale de transition, Jean François Ndongou participera activement aux réunions de la 147ème session de l’UIP. Pour ce rendez-vous de haut niveau, il sera accompagné des anciens présidents de l’Assemblée nationale du Gabon, Faustin Boukoubi et Guy Nzouba Ndama qui ont reçu une invitation spéciale à l’événement. La situation qui vient de se produire au Gabon est le point de départ de ces invitations et devrait probablement inciter les intéressés à s’exprimer sur la période de transition en cours dans le pays.

    Il faut dire que les réunions de l’Union interparlementaire sont des moments d’échange et de partage de préoccupations, d’expériences et de solutions communes aux grands problèmes d’aujourd’hui. Ils permettent également aux pays membres de se concentrer sur les problèmes de démocratie et de droits de l’homme dans le monde. C’est pourquoi, outre le sujet principal du plan de travail mentionné ci-dessus, les représentants des États membres examinent également le sujet mentionné au sein de la Commission permanente de la démocratie et des droits de l’homme, le rôle des parlementaires dans la lutte contre la traite des enfants dans les orphelinats et les problématiques spécifiques à chaque région ou l’actualité brûlante de certains pays.

    Au cours de ces quatre jours de travail, la 147ème session de l’Union interparlementaire discutera également de la situation au Moyen-Orient et des conclusions des rapports présentés par les femmes parlementaires et le forum de la jeunesse dans les travaux de leurs commissions. A l’issue de ces réunions, il est également prévu d’élire un nouveau président de l’UIP. L’UIP a été fondée en 1889 par un petit groupe de parlementaires pour promouvoir la paix mondiale par la diplomatie et le dialogue permanent entre parlementaires.

    Au fil du temps et au fil des membres successifs, il est devenu un forum qui fédère presque tous les parlements nationaux du monde. Elle compte aujourd’hui plus de 179 États membres et 14 membres associés. L’UIP promeut la diplomatie parlementaire et donne aux parlements et aux parlementaires les moyens de promouvoir la paix, la démocratie et le développement durable dans le monde dans un esprit de dialogue continu, d’ouverture et d’écoute.

    Ainsi, contrairement à toutes les autres institutions similaires qui ont immédiatement imposé des sanctions au Gabon, l’UIP n’a pas suspendu la participation de notre pays à ses activités jusqu’à ce qu’elle se fonde sur un changement radical au sein du plus haut pouvoir judiciaire. Les messages des membres de la délégation gabonaise lors de ces rencontres contribueront certainement à lever les ambiguïtés de cette situation.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x