mardi, juillet 16, 2024
More

    Gabon : ouverture des Journées de la diffusion des statistiques 

    les plus consultés

    Ce mercredi 27 décembre se sont ouvertes les Journées de la diffusion des statistiques. Organisées par la Direction générale de la statistique (DGS) sur le thème « Zoom sur la diffusion pour une meilleure visibilité des statistiques », sous la tutelle du ministère de l’Économie et des Participations, ces journées ont pour objectifs de faire connaître la DGS et ses services, ainsi que les défis à relever par cet organe étatique important pour le Gabon à l’heure de la transition.

    Durant de nombreuses années les journalistes se sont plaints de l’absence de données publiques dans le traitement de certains sujets d’intérêt général. Pourtant, le Gabon est doté d’une direction des statistiques avec un personnel aux compétences avérées dans la récolte et l’analyse des données. C’est dans l’optique de faire connaître ses services que les Journées de la diffusion des statistiques sont organisées du 27 au 29 décembre 2023.

    L’importance des statistiques pour le développement économique d’un pays n’est plus à démontrer. D’ailleurs, pour le Premier ministre Raymond Ndong Sima qui conduisait la délégation gouvernementale aujourd’hui et qui a ouvert les travaux de ces journées, les statistiques sont « un outil d’aide à la décision ». Un outil indispensable pour les entrepreneurs, les journalistes, les étudiants et chercheurs qui en ont besoin pour leurs projets et travaux, mais qui leur était jusque-là inaccessible pour de moult raisons.

    Ainsi, la Direction générale de la statistique a décidé de mettre les projecteurs sur les données que ses équipes traitent depuis des années. Le thème choisi pour ces journées « Zoom sur la diffusion pour une meilleure visibilité des statistiques » répond à ce besoin. « Parce qu’il cadre pleinement avec la nécessité de donner une visibilité au système statistique national qui est en pleine réforme », soutient le ministre de l’Économie et des Participations, Mays Mouissi. Au programme de ces journées, des communications animées par les techniciens de la direction générale des statistiques, des visites des stands et des animations festives (humoristiques).

    Cependant, il est important de rappeler que de nombreux changements ont dû être opérés au niveau du système statistique national (SSN). Ce en raison de l’absence et l’obsolescence des données statistiques nationales. D’où la réforme du système statistique national à travers la création d’un Institut national de la statistique, avec le soutien de la Banque mondiale (BM) qui a contribué à ce projet à hauteur de 50 millions de dollars (soit plus de 29 milliards de fcfa).

    Il faut dire que le prêt de la banque mondiale visait l’amélioration de la production statistique nationale, la production des données statistiques clés manquantes au Gabon et l’adoption des bonnes pratiques en matière de diffusion statistique.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x