mercredi, juillet 24, 2024
More

    Sambas Kids : la 6ème édition promet trois jours d’apprentissage innovant

    les plus consultés

    L’annonce de la 6ème édition des Sambas Kids résonne comme un appel à l’aventure pour la jeunesse gabonaise. Organisée par Latif Ogoula, des Sambas Labs, cette initiative a été révélée dans l’enceinte académique de l’African University of Management and Technologies (AUMT), promettant trois jours d’effervescence éducative et créative du 28 au 30 mars 2024.

    D’emblée, Latif Ogoula place cette édition sous le signe de la gratitude, reconnaissant le soutien indéfectible des médias et l’implication hautement symbolique de madame Victoire Amogho epse Matope en tant que marraine. Ces remerciements ne sont pas de simples formalités ; ils illustrent l’importance de la collaboration et du soutien communautaire dans le succès de telles initiatives.

    Un laboratoire grandeur nature

    Les Sambas Kids s’inscrivent comme un laboratoire grandeur nature, où les enfants âgés de 7 à 17 ans sont invités à explorer, découvrir et développer leurs talents à travers une série d’ateliers dynamiques. L’approche pédagogique est résolument moderne, faisant la part belle à l’interaction, à l’autonomisation et à l’échange de savoirs. C’est un cadre où l’enseignement et l’apprentissage se déclinent sous un mode collaboratif et novateur.

    L’éventail des ateliers proposés témoigne d’une volonté d’embrasser une large palette d’intérêts et de compétences. De l’éducation numérique à l’entrepreneuriat et la bonne gouvernance, en passant par le sport comme outil d’éveil, la culture et la créativité, l’environnement et la protection de la nature, et enfin la confiance en soi, chaque participant est assuré de trouver un domaine où exceller et épanouir sa curiosité naturelle. Les noms des intervenants, spécialistes dans leurs domaines respectifs, promettent des sessions aussi enrichissantes qu’inspirantes. Parmi lesquels, Aude Sharys, Perra Peraldo Ongoua A., Armel Joe Mbogho, Ida Navratilova Oye Obame, Sam Master No, Bénédith Kessany et enfin Claude Marie Andtoungou.

    Victoire Amogho, une marraine au grand cœur

    Une philosophie particulièrement frappante transparaît à travers ces ateliers : les enfants ne sont pas seulement vus comme des bénéficiaires passifs du savoir, mais comme des acteurs à part entière de la transmission des connaissances. Cette approche, qui valorise l’expérience et la perspective unique des enfants, pourrait bien révolutionner la manière dont l’apprentissage est perçu et mis en œuvre.

    L’engagement de la marraine, Victoire Amogho épse Matope, souligne l’importance de placer l’humain au cœur du projet. « J’ai été sollicitée par l’ONG Samba Labs pour accompagner ce projet des Sambas Kids qui met l’humain au centre de son action. C’est un honneur pour moi de soutenir une telle vision. Nous avons dans nos familles des enfants qui ont des talents cachés. A travers les ateliers proposés par ce projet, on pourra les détecter et encourager ces enfants à s’exprimer« , a-t-elle déclaré.

    Libérer le potentiel

    En mettant l’accent sur la détection et la valorisation des talents cachés, les Sambas Kids espèrent libérer un potentiel encore inexploité chez de nombreux jeunes. C’est une initiative qui reconnaît l’énorme réserve de créativité et d’intelligence qui sommeille en chaque enfant, en leur offrant un tremplin pour l’exprimer.

    En définitive, les Sambas Kids de 2024 s’annoncent non seulement comme une fête de l’apprentissage et de la découverte pour la jeunesse gabonaise, mais aussi comme un espace d’expression et d’épanouissement pour cette nouvelle génération, prête à prendre son envol. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x