mercredi, juillet 24, 2024
More

    Atora Eyeghe : la taekwondoïste gabonaise qui vise l’or aux Jeux Olympiques de Paris 2024

    les plus consultés

    Dans le monde du taekwondo gabonais, une étoile montante brille de mille feux : Emmanuella Atora Eyeghe. Née à Libreville et évoluant au Young Taekwondo, cette talentueuse taekwondoïste a récemment décroché sa qualification pour les Jeux Olympiques de 2024, qui se tiendront à Paris. 

    On reproche aux Africains en général et aux Gabonais en particulier de ne pas rêver grand. Pourtant, Emmanuella a déjà marqué les esprits en devenant vice-championne d’Afrique dans sa catégorie en 2023. Son parcours impressionnant et sa détermination sans faille font d’elle une véritable source d’inspiration pour la jeunesse gabonaise.

    Sa qualification pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 représente une opportunité en or pour Atora Eyeghe de briller sur la scène internationale et de porter haut les couleurs de son pays. Son entraînement intensif, sa discipline exemplaire et son talent indéniable font d’elle une sérieuse prétendante à la médaille d’or. « Tout ce que je peux vous dire, c’est que je suis prête et je suis sûre d’une médaille », a confié à nos confrères de Gabonallsport.com, celle qui a fait sa préparation en France dans le cadre de ces Jeux Olympiques de Paris.

    Emmanuella Atora Eyeghe incarne parfaitement la nouvelle génération de sportifs gabonais qui repoussent sans cesse les limites et visent l’excellence. Son histoire est celle d’une jeune femme déterminée à réaliser ses rêves et à inspirer les autres à faire de même. En effet, ingénieur HSE, elle a dû se retirer des tatamis pendant deux ans. Une pause qui ne l’a pourtant pas empêché de remporter une médaille d’argent lors des championnats d’Afrique 2023 à Abidjan, dans la catégorie des moins de 57 kg. Elle s’est inclinée en finale contre la Tunisienne Chaima Toumi.

    Nous suivrons avec enthousiasme le parcours d’Emmanuella aux Jeux Olympiques de Paris 2024, convaincus qu’elle est destinée à marquer l’histoire du taekwondo feminin gabonais et à porter fièrement les couleurs du Gabon sur la plus haute marche du podium, comme l’a déjà fait son aînée Anthony Obame pour les championnats du monde.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x