mercredi, juillet 24, 2024
More

    Gabon : Oligui Nguema mettra-t-il fin au système Bongo-PDG ?

    les plus consultés

    Dans un contexte de vives tensions et d’attentes citoyennes, les récentes recommandations issues du Dialogue national inclusif (DNI), qui s’est tenu du 2 au 30 avril à Angondjé, au nord de Libreville, semblent esquisser un nouveau chapitre pour le Gabon. Les partis politiques de l’Appel d’Angondjé, regroupement de certains acteurs politiques gabonais, voient dans ces recommandations une chance exceptionnelle de tourner la page sur ce qu’ils qualifient de “système Bongo-PDG”, une dynastie de pouvoir longue de plus d’un demi-siècle accusée de “népotisme et de connivence avec des intérêts étrangers obscurs”.

    Selon Joachim Mbatchi Pambou, président du Forum pour la défense de la République (FDR), ancien candidat à la présidentielle d’août 2023 et porte-parole du collectif, l’arrivée au pouvoir du général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema n’était pas seulement un acte de bravoure, mais un prélude à des changements beaucoup plus profonds exigés par les citoyens gabonais.

    Ne pas se contenter de changements superficiels

    Ces 1000 recommandations, filtrées parmi 38,000 propositions citoyennes, attestent d’un désir profond de rénovation politique et de justice sociale. Il s’agit, selon les termes du collectif, de répondre à « une alerte qui doit être entendue » pour entamer une reconstruction nationale qui reflète les valeurs de démocratie, de justice et de mérite.

    LIRE AUSSI : Dialogue national inclusif : nouveau départ pour le Gabon ou mutation de l’ancien régime ? 

    Le collectif insiste sur l’importance de ne pas se contenter de changements superficiels mais de réaliser une rupture complète avec les pratiques anciennes. Une telle démarche requiert plus qu’un simple changement de leadership ; elle nécessite une refonte des structures et des mentalités, un réel courage politique qui, d’après Mbatchi Pambou, serait le « vrai coup de libération ».

    Un Gabon de progrès et d’équité

    En effet, l’histoire politique du Gabon à ce carrefour offre à Brice Clotaire Oligui Nguema une toile vierge sur laquelle il pourrait, s’il le décide, peindre un avenir où le Gabon ne serait plus synonyme de clientélisme mais de progrès et d’équité. Reste à voir si les actions suivront les promesses et si les recommandations du DNI se traduiront par un réel engagement envers la démocratie et le bien-être des Gabonais. 

    La route vers un Gabon renouvelé est semée d’embûches, mais l’espoir, comme le montre clairement le discours des partis de l’Appel d’Angondjé, demeure vivace.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x