mardi, juillet 16, 2024
More

    Dialogue national inclusif : le bureau tente de se rattraper et dévoile un calendrier

    les plus consultés

    Dans un revirement spectaculaire, le bureau du Dialogue national inclusif, sous la présidence de l’archevêque de Libreville Jean-Patrick Iba-Ba, tente de rectifier le tir après une matinée de turbulences. Initialement secoué par une annonce prématurée concernant la suspension de ses activités, le bureau a rapidement mis les pendules à l’heure. Grâce à un communiqué de presse délivré par Monseigneur Jean Bernard Asseko Mve, porte-parole, il est affirmé que le Dialogue se poursuit sans entrave, respectant scrupuleusement le calendrier initialement prévu. Cependant, cette affirmation intervient dans un contexte où, jusqu’à une annonce tardive, participants et presse étaient dans l’ignorance du planning des travaux.

    Malgré les assurances données, la distribution des badges et accréditations soulève des questions sur l’organisation. En effet, alors que les documents nécessaires pour l’accès au Stade de l’Amitié d’Angondjé ont bien été distribués, un décalage entre les attentes et la réalité est apparu, reflétant les défis logistiques rencontrés. Cet incident met en lumière l’importance de la communication en amont pour éviter confusion et frustration parmi les participants.

    Le bureau s’est également concentré sur les aspects substantiels du dialogue en validant le règlement intérieur et en adoptant un chronogramme très attendu. La précision de la programmation des travaux, détaillée cet après-midi, témoigne de la rigueur avec laquelle les étapes du dialogue sont désormais planifiées. Si cette organisation minutieuse peut restaurer la confiance, le fait que nombre de participants aient été initialement tenus dans l’obscurité soulève des questions sur l’inclusivité du processus décisionnel au sein du bureau.

    Chronogramme détaillé

    En effet, Monseigneur Jean Bernard Asseko Mve a tenu à rassurer la communauté nationale et internationale sur le respect du chronogramme lié à cette grande messe nationale. Selon le porte-parole du bureau, les activités ont débuté avec la distribution des badges d’accès et d’accréditations aux participants et aux médias. S’en est suivi la validation du règlement intérieur et l’adoption du chronogramme des travaux du dialogue national inclusif par le bureau. Au final le programme détaillé se présente ainsi qu’il suit :

    • Les jeudi 04 et vendredi 05 avril, formation des membres des bureaux des commissions et sous-commissions.
    • Le samedi 06 avril, préparation de la plénière générale et mise en place des commissions.
    • Le lundi 08 avril, les travaux en commissions débuteront à 9h et se poursuivront jusqu’au 18 avril.
    • Du 19 au 21 avril, les commissions élaboreront et valideront les rapports de leurs travaux.
    • Du 24 au 25 avril, les plénières restreintes se tiendront pour l’adoption des rapports des commissions.
    • Enfin, du 25 au 27 avril, les travaux de la plénière générale auront lieu en vue d’adopter le rapport final.
    • Le 30 avril 2024,clôture des assises du dialogue national inclusif.

    Le programme récemment publié promet une séquence d’événements méthodiquement agencée, de la formation des membres des commissions à la plénière générale, esquissant un parcours vers des résultats tangibles. Cet élan renouvelé, cependant, doit s’appuyer non seulement sur les structures mises en place mais aussi sur la transparence et la participation active de toutes les parties prenantes pour véritablement transformer les désirs en réalités concrètes pour le Gabon.

    Le Gabon observé

    L’apologie du porte-parole, tout en étant un geste de bonne foi, rappelle l’impératif de vigilance et d’excellence dans l’organisation de forums d’une telle envergure. Le Dialogue national inclusif ne se contente pas de tracer le futur du Gabon; il est aussi observé par les nations voisines et par le monde dans son ensemble. Sa réussite ou son échec aura des résonances bien au-delà des frontières gabonaises, faisant du respect du calendrier révélé, non seulement une question de responsabilité nationale mais également un message au monde sur la capacité du Gabon à naviguer vers des eaux plus unies et prospères.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x