lundi, juillet 22, 2024
More

    Gabon : TotalEnergies bien décidé à s’emparer du très lucratif secteur des énergies renouvelables 

    les plus consultés

    Après le pétrole, le gaz et le bois, le groupe français TotalEnergies entend investir massivement dans les énergies renouvelables au Gabon. Conscient du potentiel du pays dans ce domaine, le groupe français qui a déjà fait part de sa volonté d’intégrer le capital de Gabon Power Company (GPC), étudie « la possibilité de créer un business dans ce domaine au Gabon comme dans plusieurs pays du monde », comme indiqué par Mike Sangster, directeur Afrique du groupe et président du conseil d’administration de TotalÉnergies EP Gabon.

    Opérateur pétrolier historique du Gabon avec son très célèbre terminal Cap Lopez, cédé il y a quelques années à Perenco, un autre opérateur français pour près de 200 milliards de fcfa, Total devenue TotalEnergies, poursuit la diversification de son activité dans le pays. Après avoir investi dans le secteur bois à travers l’acquisition en 2022 de 49% des parts de la Compagnie des bois du Gabon (CBG) qui gère 600 000 hectares de forêt dans le pays, le groupe souhaite s’impliquer dans les énergies renouvelables.

    LIRE AUSSI : Pétrole : 25 ans de plus pour Total au Gabon 

    Reçu en audience par le Président de la transition, Brice Clotaire Oligui Nguema, ce lundi 14 novembre, Mike Sangster, directeur Afrique du groupe et président du conseil d’administration de TotalÉnergies EP Gabon, a en effet indiqué étudier « la possibilité de créer un business dans ce domaine au Gabon comme dans plusieurs pays du monde ». Des propos qui confirment ce qui avait déjà été évoqué par le groupe auprès du ministre de l’Economie et des Participations, Mays Mouissi, à savoir : l’intégration du géant français au capital de Gabon Power Company (GPC). 

    LIRE AUSSI : Gabon : Total Énergies bientôt actionnaire de Gabon Power Company?

    Avec pour objectif d’atteindre la neutralité carbone sur l’ensemble de ses activités d’ici à 2050, TotalEnergies qui nourrit l’ambition que les énergies renouvelables puissent constituer une part croissante de son portefeuille à moyen-long terme, entend donc accompagner le Gabon dans une nécessaire transition énergétique. Une volonté qui s’aligne sur celle affichée par Perenco dans le secteur gazier, mais qui n’enraye pas la poursuite des activités pétrolières des deux groupes français. 

    Avec une Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) en panne de courant et abonnée aux dérives et autres malversations au cours de ces dernières années comme en témoigne la hausse vertigineuse de sa masse salariale quand le besoin se situe en investissements, un déficit énergétique qui concerne plus de 350 000 foyers, Gabon Power Company (GPC) qui peine à finaliser ces barrages, cette ambition de TotalÉnergies peut être vue d’un bon oeil, pour peu que les autorités évitent les contrats léonins comme ceux ayant conduit le pays à la ruine ses soixantes dernières années. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x