mardi, juillet 16, 2024
More

    Gabon : les impôts et la douane récoltent plus de 405 milliards de fcfa 100 jours après la prise du pouvoir par le CTRI

    les plus consultés

    Le Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI) a pris le pouvoir au Gabon le 30 août dernier. Depuis lors, le pays et son économie ont connu des changements significatifs, en particulier en ce qui concerne les recettes douanières et fiscales. En 100 jours, elles ont rapporté plus de 405 milliards de fcfa en 100 jours.

    La Douane gabonaise a projeté d’augmenter ses recettes de 307,7 milliards de fcfa en 2021 à 361,9 milliards de fcfa sur la période 2021-2023. Cette hausse de 54,2 milliards de fcfa (+14,9%) est due à l’augmentation des recettes à l’exportation, soutenue par une progression du volume des exportations du minerai de manganèse et de bois débité. Avec le pragmatisme annoncé par Mays Mouissi, ministre de l’Économie et des Participations, dès sa prise de fonction, les régies financières semblent avoir mis les bouchées doubles afin de mobiliser les recettes de l’Etat.

     « Au Gabon, nous voulons assainir le cadre macroéconomique. Pour le faire, le gouvernement entend appliquer les règles de transparence et d’orthodoxie financière », a déclaré il y a peu Mays Kinga Mouissi, ministre de l’Économie et des Participations. Il a également souligné l’importance de la rigueur, du professionnalisme, de la célérité et de l’intégrité des agents de l’Etat dans l’exercice de leurs nouvelles fonctions.

    Selon le dernier rapport du ministère de l’Economie, de septembre à novembre 2023, ce sont pas moins de 121,607 milliards de fcfa de recettes douanières qui ont été collectées pour un objectif global de 82,896 milliards de fcfa. Soit 35,107 milliards de fcfa ont été collectés en septembre, 44,85 milliards de fcfa en octobre et 41,65 milliards de fcfa en novembre.

    Il faut souligner qu’en 2020, les recettes douanières du Gabon s’établissaient à 333,3 milliards fcfa contre 263,1 milliards fcfa prévus dans la loi de finances, soit une augmentation de 70,1 milliards fcfa. Selon la Douane, cela s’expliquerait principalement par l’augmentation des droits et taxes de douanes à l’importation et à l’exportation.

    La direction générale des impôts n’est pas en reste. Selon le même rapport,  les recettes fiscales ont rapporté 284,2 milliards de fcfa de septembre à novembre 2023. Soit 94,2 milliards de fcfa en septembre, 64 milliards de fcfa en octobre et 126 milliards de fcfa en novembre. Pour le ministre Mays Mouissi, « les objectifs de ces deux régies financières sont largement dépassés depuis trois mois. En maintenant le cap de la performance de la collecte, des projets d’envergure pourront être entrepris au bénéfice des populations ».

    En somme, les 100 premiers jours du CTRI au pouvoir ont été marqués par des efforts significatifs pour augmenter les recettes douanières et fiscales. Ces efforts sont essentiels pour assurer la stabilité économique du Gabon et pour financer les initiatives de développement du pays.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x